June 27, 2019 / 4:18 PM / in 3 months

Nissan et Dongfeng discutent avec le spécialiste des VTC Didi

PEKIN (Reuters) - Nissan Motor et son partenaire chinois Dongfeng Group discutent avec le spécialiste des services de VTC chinois Didi Chuxing en vue de la création d’une coentreprise destinée à la gestion de la flotte des véhicules de ce dernier, a appris Reuters de cinq sources proches des négociations.

Nissan Motor et son partenaire chinois Dongfeng Group discutent avec le spécialiste des services de VTC chinois Didi Chuxing en vue de la création d'une coentreprise destinée à la gestion de la flotte des véhicules de ce dernier, a appris Reuters de cinq sources proches des négociations. /Photo prise le 13 avril 2019/REUTERS/David W Cerny

Les trois groupes étudient aussi la possibilité que la coentreprise Nissan-Dongfeng conçoive et construise des véhicules pour le service de VTC de Didi. Ces véhicules devraient être électriques, voire autonomes, ont ajouté les sources.

Un partenariat permettrait au constructeur japonais de respecter les quotas de production de véhicules électriques et les hybrides imposés en Chine. Il serait similaire a celui noué entre Volkswagen et Didi l’an dernier.

Dans le cadre de l’accord envisagé, la coentreprise de Nissan en Chine participerait à la gestion des flottes de voitures électriques et thermiques de Didi dans une dizaine de villes. Elle assurerait aussi l’entretien et la maintenance du service, les voitures étant louées à des conducteurs indépendants.

La coentreprise de Nissan devrait fournir des véhicules au service mais Dongfeng aura également la possibilité de proposer ses propres modèles, ont déclaré les sources.

Nissan, Dongfeng et Didi n’ont pas souhaité s’exprimer.

Les discussions entre les trois groupes ont démarré l’an dernier et avancent bien, selon trois sources. La finalisation d’un accord pourrait être retardé par un contrôle accru des deux sociétés sur la manière dont l’argent est investi, a cependant prévenu une source.

Nissan est détenu à 43,4% par Renault. Les deux relations entre les deux partenaires sont tendues depuis l’arrestation en novembre dernier de Carlos Ghosn, l’architecte de l’alliance, en raison de soupçons de malversations financières qu’il dément.

Le deuxième constructeur automobile japonais anticipe une quatrième année consécutive de forte baisse de son bénéfice pour l’exercice en cours.

Didi de son côté est sous la pression des investisseurs pour parvenir plus rapidement à la rentabilité, selon des sources proches du dossier.

Les quotas de véhicules dits à “énergie nouvelle” imposés par la Chine constituent un casse-tête pour les constructeurs automobiles et poussent nombre d’entre eux à nouer des alliances.

Les constructeurs automobiles comme Geely, SAIC, Dongfeng, Changan et FAW ont également créé des services d’autopartage et de VTC.

Norihiko Shirouzu; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below