June 24, 2019 / 10:06 AM / 5 months ago

Metro grimpe en Bourse, EP Global monte encore au capital

L'action Metro grimpe en Bourse lundi après l'offre de rachat d'EP Global Commerce, véhicule d'acquisition de l'investisseur tchèque Daniel Kretinsky et de son partenaire slovaque Patrik Tkac, qui évalue le groupe allemand de distribution à 5,8 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Thilo Schmuelgen

BERLIN (Reuters) - L’action Metro grimpe en Bourse lundi après l’offre de rachat d’EP Global Commerce, véhicule d’acquisition de l’investisseur tchèque Daniel Kretinsky et de son partenaire slovaque Patrik Tkac, qui évalue le groupe allemand de distribution à 5,8 milliards d’euros.

EP, qui détenait déjà près de 11% du capital de Metro, a exercé lundi une option d’achat pour acquérir une autre participation de 5,4% auprès de Ceconomy. La transaction doit être finalisée dans les prochains jours.

EP Global Commerce est entré au capital de Metro fin août 2018 en achetant une participation de 3,6% auprès de Ceconomy. Il a lancé son offre publique d’achat vendredi soir, le principal actionnaire de Metro, la société d’investissement Haniel ayant accepté de lui vendre ses 15,2%.

Metro a jugé dimanche que cette offre non sollicitée le sous-évaluait considérablement. Le groupe a déclaré que le prix proposé n’était que 3% au-dessus du cours de clôture de l’action Metro vendredi, et a conseillé aux actionnaires de ne rien faire avant que la direction ne se prononce plus précisément une fois qu’elle aura pris connaissance de l’intégralité de la proposition.

EP a dit vendredi que son prix de 16 euros par action ordinaire et 13,80 euros par action privilégiée représentait une prime de 34,5% par rapport à son premier investissement dans Metro l’été dernier.

Le cours de l’action Metro était alors à ses plus bas historiques après un abaissement de perspectives lié à une faible activité en Russie.

Lundi, à la Bourse de Francfort, l’action Metro a pris jusqu’à 4,5% en début de séance, à ses plus hauts de 18 mois, et gagnait encore environ 3% en fin de matinée.

Selon Bruno Monteyne, analyste chez Bernstein, EP propose “une prime assez importante pour une entreprise en déclin”. Il note qu’EP dispose déjà d’une participation supérieure à 30% avec les titres de Haniel et Ceconomy et estime qu’on ne peut guère espérer une offre plus élevée.

Emma Thomasson, Dominique Rodriguez pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below