June 24, 2019 / 5:41 AM / a month ago

Alstom: Un nouveau plan pour surperformer encore le secteur d'ici 2023

Alstom a annoncé lundi viser une marge d'exploitation ajustée de 9% en 2022-23, contre 7,1% en 2018-19, et envisager des opérations de croissance externe. /Photo prise le 15 février 2019/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Alstom a dévoilé lundi un plan pluriannuel visant à continuer à surperformer la croissance du marché d’ici quatre ans en se développant dans la signalisation ferroviaire et les services, deux segments particulièrement porteurs.

Le spécialiste français des systèmes de transport, dont la Commission européenne a rejeté en février le projet de fusion avec Siemens dans le ferroviaire, présente lundi aux investisseurs son nouveau plan d’ici 2022/23, “Alstom in Motion (AiM)”.

“Le contexte de marché est très favorable, de plus en plus favorable depuis quatre, cing ans”, a dit le PDG du groupe Henri Poupart-Lafarge, lors d’un petit déjeuner de presse. “On souhaite continuer à croître de 5% par an donc faire mieux que le marché qui continuera à croître de 3% par an”.

Alstom précise aussi dans un communiqué viser une marge d’exploitation ajustée de 9% en 2022-23 (contre 7,1% en 2018-19), son PDG comptant tirer profit de la couverture géographique mondiale du groupe et du renouvellement déjà effectué de sa gamme de matériel roulant.

Le groupe dit aussi envisager des opérations de croissance externe, fort d’une trésorerie nette de 2,325 milliards d’euros au 31 mars, en incluant le résultat de la cession de ses participations dans les trois alliances Energie à General Electric.

Alstom et Siemens souhaitaient créer un champion européen du ferroviaire deux fois plus gros que le canadien Bombardier en termes de chiffre d’affaires afin de mieux lutter contre le numéro un mondial du secteur, le chinois CRRC.

Le groupe, qui proposera un dividende de 5,50 euros par action au titre de l’exercice clos le 31 mars lors de l’assemblée générale annuelle prévue le 10 juillet, annonce aussi introduire dès l’exercice en cours une politique de dividendes avec un taux de distribution compris entre 25% et 35%.

D’ici 2022-23, la conversion du résultat en cash-flow libre devrait être supérieure à 80%, avec une croissance du résultat d’exploitation, la stabilisation du programme d’investissements (Capex) à environ 2% du chiffres d’affaires à moyen terme et la stabilité à moyen terme du besoin en fonds de roulement, ajoute le groupe.

Vers 09h20, le titre Alstom avance de 0,942% à 41,79 euros, faisant mieux que le SBF 120 (0,38%)

Cyril Altmeyer, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below