June 12, 2019 / 4:17 PM / 13 days ago

Renault peut régler le différend avec Nissan sur les comités, dit Senard

Renault s'est montré confiant mercredi dans la possibilité de trouver un accord avec Nissan pour que les deux représentants du constructeur automobile français au conseil d'administration de son partenaire japonais puissent siéger aux puissants comités du conseil. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - Renault s’est montré confiant mercredi dans la possibilité de trouver un accord avec Nissan pour que les deux représentants du constructeur automobile français au conseil d’administration de son partenaire japonais puissent siéger aux puissants comités du conseil.

Nissan prévoit que seul Jean-Dominique Senard, président de Renault, puisse siéger à l’un de ces comités, et pas le directeur général Thierry Bolloré. Renault refuse en conséquence de voter la réforme de la gouvernance de son associé nippon.

“Il suffira, dans le dialogue que nous avons, qu’on me précise que les deux représentants du groupe Renault pourront en effet bien siéger dans ces comités pour que nous changions notre vote pour le rendre positif”, a déclaré Jean-Dominique Senard à l’assemblée générale des actionnaires du groupe français.

“Il n’y a pas de quoi réveiller les volcans d’Auvergne ni même le Fuji-Yama.”

Gilles Guillaume, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below