June 11, 2019 / 4:45 PM / 5 days ago

L'Europe termine en hausse, commerce et Fed en soutien

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mardi, soutenues par les valeurs minières et automobiles, sur fond d’apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et le Mexique et d’anticipations de baisse de taux de la Réserve fédérale.

Les Bourses européennes ont terminé en hausse mardi. À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 0,48% à 5.408,45 points. Le Footsie britannique a pris 0,31% et le Dax allemand a gagné 0,92%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 0,48% à 5.408,45 points. Le Footsie britannique a pris 0,31% et le Dax allemand a gagné 0,92%.

L’indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,43%, le FTSEurofirst 300 de 0,66% et le Stoxx 600 de 0,69%.

L’accord conclu en fin de semaine dernière entre le Mexique et les Etats-Unis sur le commerce continue de soutenir un regain d’appétit pour le risque, en dépit de la nouvelle escalade verbale entre Washington et Pékin.

Donald Trump a défendu mardi le recours aux droits de douane dans sa stratégie commerciale tandis que la Chine a promis une réponse forte en cas d’aggravation des relations entre les deux superpuissances.

Selon les économistes de Mirabaud Securities, la progression des marchés a également été “alimentée une nouvelle fois par l’espoir que les banques centrales prennent le relais de la morosité économique constatée ces derniers mois surtout en Europe”.

Selon le baromètre FedWatch de CME Group, la probabilité d’une baisse des taux de la Fed à l’issue de sa réunion des 18 et 19 juin est estimée à près de 20% mais atteint près de 80% pour la réunion prévue fin juillet.

VALEURS

L’indice Stoxx des ressources de base (+2,76%) a signé la plus forte progression sectorielle d’Europe grâce à la hausse des cours des métaux. A Paris, ArcelorMittal a gagné 6,59%, terminant de nouveau en tête du CAC 40.

L’apaisement des tensions sur le commerce USA-Mexique a profité au secteur automobile qui a pris 1,62%. Continental, Volkswagen et Daimler ont gagné entre 1,8% et 3,1% à Francfort, restée fermée lundi pour la Pentecôte.

En baisse, le titre Genfit a décroché de 16,49% dans le sillage de son concurrent américain Cymabay (-45,60%) qui a dévoilé des résultats décevants pour une étude clinique dans le traitement de la maladie du foie NASH.

A WALL STREET

A l’heure de la clôture en Europe, les indices de New York effaçaient leurs gains malgré l’atténuation des tensions commerciales avec le Mexique, les signes de relance budgétaire accrue en Chine et les anticipations de baisse de taux aux Etats-Unis.

Le Dow Jones perdait 0,03%, le S&P 500 0,06% et le Nasdaq Composite 0,03%.

LES INDICATEURS DU JOUR

Il y avait peu d’indicateurs majeurs à l’agenda de part et d’autre de l’Atlantique.

Les prix à la production aux Etats-Unis ont augmenté de 0,4% en mai aux Etats-Unis, comme en avril, selon les données publiées par le département du Travail qui confirment la remontée des tensions inflationnistes sous-jacentes.

En zone euro, l’état d’esprit des investisseurs s’est dégradé bien plus qu’attendu en juin sur fond de regain de tension entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce, a montré l’enquête mensuelle de l’institut d’études Sentix.

CHANGES

Le dollar est stable face à un panier de devises de référence mais reste au-dessus du plus bas de deux mois et demi touché vendredi après les chiffres inférieurs aux attentes de l’emploi américain en mai.

L’euro se maintient autour de 1,1300 dollar.

De son côté, la livre sterling gagne 0,3% face au dollar et 0,2% face à l’euro après avoir brièvement réduit son avance en réaction à la hausse supérieure aux attentes des salaires en Grande-Bretagne sur la période février-avril.

TAUX

La hausse des marchés actions mondiaux s’accompagne toujours d’une remontée des rendements obligataires aux Etats-Unis, où le taux à 10 ans évolue à 2,148%, après avoir atteint en séance un plus haut depuis le 31 mai à 2,178%.

En Europe, le rendement du Bund allemand à 10 ans a fini à -0,234%.

Les rendements des emprunts d’Etat italiens ont progressé de quatre à sept points de base selon les échéances, profitant d’informations selon lesquelles le Trésor italien prépare une émission syndiquée pour un nouvel emprunt à 20 ans.

PÉTROLE

Les cours du brut ont quasiment effacé leur progression après avoir été soutenus par la hausse des marchés d’actions et des anticipations de prolongation de l’accord d’encadrement de l’offre par l’Opep et ses alliés.

Le baril de Brent évolue autour de 62,20 dollars et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) autour de 53,30 dollars.

MÉTAUX

Les cours des métaux se stabilisent après avoir profité pendant toute la séance des espoirs de mesures supplémentaires de soutien à l’économie en Chine. Le cuivre a touché un pic de deux semaines à 5.947,50 dollars la tonne.

A SUIVRE MERCREDI :

Les investisseurs suivront les chiffres de l’inflation chinoise et l’indice des prix à la consommation aux Etats-Unis.

Édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below