June 3, 2019 / 11:50 AM / 2 months ago

L'aversion au risque pèse aux USA comme en Europe

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse lundi en ouverture, s’alignant sur les places européennes, plombée par un sentiment d’aversion au risque bien présent au vu de l’intensification des tensions commerciales entre les Etats-Unis et leurs principaux partenaires commerciaux.

Les Bourses européennes en baisse à mi-séance. À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,28% à 5.193,23 vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,37% et à Londres, le FTSE laisse 0,42%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Pour autant, les écarts ne sont pas de grande ampleur.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse variant de 0,4% à 0,6%.

À Paris, l’indice CAC 40 cède 0,28% à 5.193,23 vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,37% et à Londres, le FTSE laisse 0,42%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 0,29%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro 0,33% et le Stoxx 600 0,38%.

Donald Trump a brutalement décidé vendredi dernier de taxer l’ensemble des importations de produits du Mexique, poussant ce dernier à engager des négociations commerciales ce lundi avec Washington.

Le président américain a multiplié les attaques dimanche sur son compte Twitter à l’encontre du pays, exigeant non plus des discussions mais des actes.

Parallèlement, la Chine a accusé dimanche les Etats-Unis d’être responsables de l’impasse dans les négociations commerciales entre les deux pays, leur reprochant d’être revenus à trois reprises sur leurs engagements.

Le ministre adjoint du Commerce chinois s’est par ailleurs montré très évasif sur la tenue d’une possible réunion entre le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump en marge du sommet du G20 au Japon à la fin du mois.

“Si nous résumons, Donald Trump a donc ouvert une guerre commerciale avec la Chine, le Mexique, il vise aussi l’Inde et un rapport sur l’automobile met l’Europe sous pression”, dit Stéphane Déo, stratège chez LBPAM.

“La source des tensions est le déficit commercial, mais aussi la technologie dans le cas du différend avec la Chine, l’immigration dans le cas du Mexique, et la sécurité dans le cas de l’Iran. Bref il est bien difficile de trouver une cohérence à tout ceci et il est encore plus difficile d’imaginer un ‘happy end’ hollywoodien dans un avenir proche, surtout après les réactions chinoises du weekend.”

Sur le front des indicateurs, la croissance de l’activité manufacturière en Chine s’est faite à un rythme régulier mais aussi modéré en mai, sans remettre en question un état de faiblesse sous-jacent à l’économie.

En Europe, l’activité manufacturière s’est contractée pour le quatrième mois d’affilée en mai, et à une cadence accélérée, conséquence de la guerre commerciale sino-américaine, de la faiblesse de la demande automobile, du Brexit et d’autres incertitudes politiques.

VALEURS EN EUROPE

Toujours lanterne rouge du Stoxx 600, Infineon recule de 7,44% après avoir annoncé la conclusion d’un accord pour racheter son concurrent américain Cypress Semiconductor dans le cadre d’une transaction valorisant ce dernier à neuf milliards d’euros, dette incluse.

Son repli pèse sur l’ensemble du compartiment technologique dont l’indice Stoxx recule de -0,9%, ayant ainsi réduit sa perte toutefois.

Le secteur qui souffre le plus toutefois est celui des bancaires (-1,24%), plombé par la baisse des rendements obligataires des emprunts de référence.

Deutsche Bank cède 4,63% et Natixis 4,77%, figurant parmi les plus fortes pertes de l’indice Stoxx 600.

TAUX

Les emprunts souverains jouissent plus que jamais de leur statut de valeur refuge, au point que le rendement de la note américaine à deux ans a subi sa plus forte perte en deux jours depuis la crise financière mondiale de 2008. Il a perdu 23 points de base au cours des deux dernières séances, reflétant l’opinion de plus en plus répandue que la Réserve fédérale abaissera les taux d’intérêt pour éviter une récession dans le sillage d’une guerre commerciale sur plusieurs fronts.

Le rendement à deux ans perd actuellement 7,4 points de base à 1,8697%, tandis que celui à 10 ans laisse 4 points de base à 2,1021%, après avoir inscrit un plus bas depuis septembre 2017 de 2,071%.

Le rendement du Bund à 10 ans se stabilise autour de -0,21%. Il a inscrit un plus bas en séance de -0,219%, enfonçant encore un peu plus son plancher de vendredi.

Le rendement du 10 ans italien se détend, alors qu’il montait en matinée, perdant 6,1 points de base à 2,6020%, alors qu’il a inscrit en séance un pic de 2,696%.

CHANGES

Le franc suisse est l’une des monnaies qui profite de l’aversion au risque, exploitant ainsi son statut de valeur refuge qui lui permet de se rapprocher de 1,10 par euro, ce qui est considéré comme le seuil de déclenchement d’une intervention de la Banque nationale suisse (BNS).

Vers 11h00 GMT, l’euro ne perd cependant que 0,07% à 1,1171 franc suisse, après un plus bas depuis la fin juillet 2017 de 1,1117, et le franc suisse reste encore loin de ses pics du printemps 2017, époque où les incertitudes sur l’issue de l’élection présidentielle française avaient fait resurgir le spectre d’un éclatement de l’euro.

Le dollar est en léger recul (-0,06%) face à un panier de devises de référence.

PÉTROLE

Les cours sont en hausse assez prononcée, se consolidant après leurs lourdes pertes de la semaine passée, semblant réagir aux tentatives d’apaisement de l’Arabie saoudite, le leader de l’Opep.

Ryad a dit qu’en compagnie de son alliée russe, l’Arabie saoudite continuait de s’employer à encadrer l’offre pour éviter un engorgement du marché.

Le Brent gagné 0,8%, tandis que le WTI texan avance de 1,2%.

Édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below