June 3, 2019 / 7:55 AM / 4 months ago

Chine: La stabilisation du secteur manufacturier reste hésitante

PÉKIN (Reuters) - L’activité manufacturière en Chine a augmenté à un rythme régulier mais modeste en mai, montrent les résultats d’une enquête privée menée auprès des directeurs d’achats publiés lundi, mais les analystes soulignent que des exportations anticipées visant à éviter de nouveaux droits de douanes aux Etats-Unis masquent une faiblesse sous-jacente de l’économie du pays.

L'activité manufacturière en Chine a augmenté à un rythme régulier mais modeste en mai, montrent les résultats d'une enquête privée menée auprès des directeurs d'achats publiés lundi. /Photo prise le 1er juin 2019/REUTERS/Jason Lee

L’industrie de la deuxième économie mondiale souffre de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. L’indice PMI manufacturier officiel publié vendredi a montré une contraction plus vive que prévu le mois dernier.

L’indice PMI manufacturier calculé par Caixin/Markit s’est lui établi à 50,2 le mois dernier, comme en avril, restant dans une phase d’expansion pour le troisième mois consécutif, alors que les économistes anticipaient un indice pile à 50,0.

Le rythme de croissance de la production a toutefois ralenti en mai, et les anticipations des entreprises étaient au plus bas depuis que cette enquête a démarré en avril 2012.

Les nouvelles commandes à l’exportation ont connu en revanche un rebond à 50,4, à leur rythme le plus soutenu depuis le mois de janvier, après une contraction en avril (49,1).

Contrairement à l’indice officiel, l’indice Caixin/Markit est surtout orienté vers les petites et moyennes entreprises qui sont davantage tournées vers l’exportation, ce qui les rend plus vulnérables à la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis et au ralentissement de la croissance mondiale.

L’augmentation des nouvelles commandes à l’exportation pourrait refléter des livraisons anticipées en direction des Etats-Unis afin d’éviter de nouveaux droits de douanes que le président américain Donald Trump a menacé d’imposer sur 300 milliards de dollars supplémentaires de produits importés chinois, soulignent les analystes de Nomura dans une note.

L’étude Caixin montre que la production manufacturière a augmenté à son rythme le plus lent depuis le mois de janvier et, alors que certaines entreprises mentionnent une amélioration des commandes, d’autres font état d’une demande relativement faible.

Les entreprises ont continué à supprimer des emplois en mai pour le deuxième mois d’affilée en vue d’abaisser leurs coûts d’exploitation, après avoir accéléré leur rythme d’embauches en mars pour la première fois en près de cinq ans et demi.

La plupart des économistes estiment que Pékin devra mettre en oeuvre de nouvelles mesures de soutien à la croissance.

“Le conflit commercial en cours entre la Chine et les Etats-Unis, des politiques restrictives, un marché automobile faible et plus généralement une demande mondiale peu porteuse ont été cités comme facteurs clé susceptibles de peser sur la production dans l’année à venir”, a précisé Caixin dans un communiqué.

Yawen Chen et Ryan Woo, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below