June 2, 2019 / 6:23 PM / 2 months ago

Boeing: L'IATA veut une coordination des régulateurs aériens

SEOUL (Reuters) - L’associations internationale du transport aérien (IATA) a appelé dimanche les organismes de régulation à se coordonner sur les modifications du système de navigation du Boeing 737 MAX, interdit de vol depuis le mois de mars après deux accidents meurtriers.

L'IATA a appelé dimanche les organismes de régulation à se coordonner sur les modifications du système de navigation du Boeing 737 MAX. /Photo d'archives/REUTERS/Joshua Roberts

L’IATA, qui représente 290 compagnies aériennes assurant environ 80% du trafic mondial, estime que la confiance dans le système de certification est entamée en raison de divergences d’appréciation des organismes de régulation sur la sécurité.

Pour l’IATA, ces divergences d’appréciation suscitent une confusion chez les passagers et entraînent des perturbations.

“Les divergences entre les régulateurs ne sont dans l’intérêt de personne”, a jugé Alexandre de Juniac, le directeur général de l’IATA, lors de la réunion annuelle de l’association à Séoul.

Le 737 MAX, modèle de Boeing le plus vendu, est cloué au sol depuis le mois de mars après deux catastrophes aériennes, l’une en Indonésie et l’autre en Ethiopie sur une période de cinq mois, qui ont fait 346 morts.

Les différents régulateurs aériens, suivant l’exemple de la Chine, avaient décidé de suspendre temporairement les vols de 737 MAX. L’administration de l’aviation civile américaine (FAA) avait tardé à se ranger à cette décision.

Malgré cet appel à une coordination globale des instances de régulation, les Européens se montrent hésitants. L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) entend se réserver le droit de procéder à ses propres estimations à un rythme qu’elle entend maîtriser.

“L’AESA va examiner de très près les résultats (des modifications proposées) et prendra une décision. Le message a été clairement passé”, a dit la commissaire européenne aux Transports Violetta Bulc.

“Nous travaillons toujours avec les autres régulateurs et nous prendrons certainement des décisions communes mais l’AESA va se réserver le droit d’examiner elle-même les résultats et bien sûr de s’entendre avec les autres régulateurs”, a-t-elle ajouté.

Interrogée sur la durée que pourrait prendre cette crise, la commissaire européenne a répondu : “J’espère que cela sera (réglé) le plus tôt possible parce que nous devons rétablir l’ordre et la confiance et passer à autre chose”.

Tim Hepher et Tracy Rucinski; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below