May 31, 2019 / 6:49 AM / 2 months ago

Amazon envisage de racheter Boost à T-Mobile/Sprint

(Reuters) - Amazon envisage de racheter l’opérateur mobile de services prépayés, Boost Mobile, à T-Mobile et Sprint, a appris Reuters de deux sources au fait de la situation.

Amazon envisage de racheter l'opérateur mobile de services prépayés, Boost Mobile, à T-Mobile et Sprint. /Photo prise le 13 mai 2019/REUTERS/Pascal Rossignol

Le géant de la distribution en ligne étudie l’acquisition de Boost - actuellement filiale de Sprint - principalement parce cette opération lui permettrait d’utiliser le nouveau réseau de T-Mobile pendant au moins six ans, a indiqué une des sources.

New T-Mobile est le nom choisi par T-Mobile et Sprint, respectivement filiale de Deutsche Telekom et de Softbank, pour désigner l’entité qui naîtra de leur fusion potentielle.

Amazon serait également intéressé par toute gamme de fréquences qui pourrait être cédée.

Amazon n’a pas souhaité s’exprimer. T-Mobile et Sprint n’étaient pas disponibles dans l’immédiat pour commenter ces informations.

On ignore à ce stade si Amazon voulait racheter à la fois le réseau sans fil et les fréquences.

Amazon possède déjà une certaine expérience dans la téléphonie, avec son assistant vocal Echo Connect, qui permet de passer des appels.

T-Mobile et Sprint se sont engagés à vendre Boost Mobile dans leur cadre de leur projet de fusion de 26 milliards de dollars (23 milliards d’euros) afin de réduire leur part de marché combinée dans les services mobiles prépayés et d’obtenir l’aval des autorités.

Le département américain de la Justice devrait passer au crible la cession de cet actif afin de s’assurer que la concurrence est préservée.

T-Mobile et Sprint, qu figurent parmi les quatre principaux opérateurs mobiles américains derrière Verizon Communications et AT&T, envisagent également de céder des fréquences sans fil ou hertziennes afin d’obtenir le feu vert à leur rapprochement.

Avec cette fusion, si elle est approuvée, les Etats-Unis ne compteraient plus que trois opérateurs mobiles au lieu de quatre, ce qui fait craindre une hausse des prix à certains défenseurs des consommateurs.

Des acheteurs éventuels ont déclaré plus tôt à Reuters que la vente de Boost pourrait rapporter jusqu’à 3 milliards de dollars.

Ce mois-ci, des analystes de Cowen ont estimé que Boost comptait entre sept et huit millions de clients et qu’il pourrait être valorisé quelque 4,5 milliards de dollars si la transaction incluait des fréquences mobiles ou hertziennes et des infrastructures.

Sprint n’a pas indiqué le nombre de clients de Boost.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below