May 29, 2019 / 8:22 PM / 5 months ago

Wall Street sous l'emprise des tensions commerciales

PARIS (Reuters) - A l’instar de ses homologues européennes, Wall Street a terminé en baisse mercredi, emportée par les menaces de la Chine face aux Etats-Unis dans le contentieux commercial qui les oppose et dont on craint qu’il ne dure et ne porte gravement préjudice à la croissance mondiale.

Wall Street a terminé en baisse mercredi. L'indice Dow Jones a perdu 0,87%. Le S&P-500, plus large, a cédé 0,69%. /Photo prise le 29 mai 2019/REUTERS/Brendan McDermid

La presse officielle chinoise a rapporté que la Chine était prête à user de sa position dominante dans les terres rares - un groupe de 17 métaux utilisés dans de nombreux secteurs allant de l’électronique grand public aux équipements militaires - comme arme dans les négociations avec Washington.

Par ailleurs, le groupe chinois de télécoms Huawei réclame un jugement en référé aux Etats-Unis sur la procédure qu’il a engagée contre les autorités américaines pour dénoncer les sanctions prises à son encontre.

“C’est un tout: un conflit commercial qui traîne en longueur, des données sans saveur et une Fed prudente; les investisseurs mélangent tout ça et ça donne un brouet peu ragoûtant”, observe Jack Ablin (Cresset Capital Management).

“Tout ce qu’on sait c’est que le ton monte et si on ne fait pas attention on finira par avoir une guerre commerciale qui ralentira vraiment la croissance économique et nous enverra peut-être en récession”, dit Sam Stovall (CFRA Research).

L’indice Dow Jones a perdu 221,36 points (0,87%) à 25.126,41 points, au plus bas depuis le 11 février. Le S&P-500, plus large, a cédé 19,37 points (0,69%) à 2.783,02 points. Le Nasdaq Composite a laissé 60,04 points, soit 0,79%, 7.547,31 points.

Ces deux derniers indices ont fini à leur plus bas niveau depuis près de trois mois. Les trois indices ont subi leur quatrième recul en cinq séances.

Le S&P-500 et le Nasdaq terminent juste au-dessus de leur moyenne mobile à 200 jours, un important seuil de soutien, et le S&P est 5,5% en deçà de son record de clôture du 30 avril.

Les futures de Fed funds montrent que les traders évaluent à près de 58% la probabilité que la Réserve fédérale abaisse son taux d’intervention d’un quart de point au moins lors de sa réunion de politique monétaire des 17 et 18 septembre. Cette probabilité était de 50% mardi.

Le volume a été de 7,31 milliards de titres échangés contre 7,04 milliards en moyenne sur les 20 séances précédentes.

VALEURS

Les 11 grandes indices sectoriels S&P ont fini dans le rouge et en premier lieu celui des valeurs des services aux collectivités (“utilities”), qui lâche 1,34%.

General Mills a chuté de 5,6%, parce que Goldman Sachs est devenu vendeur sur l’action.

LES INDICATEURS DU JOUR

Aucun indicateur majeur n’a été publié.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont terminé en net recul mercredi, l’inquiétude sur l’impact économique d’une guerre commerciale prolongée sino-américaines, et les tensions entre l’Italie et la Commission européenne ayant incité les investisseurs à se détourner des actifs à risque.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,71% à 5.222,12 points, sa plus mauvaise clôture depuis le 22 février. Le Footsie britannique a cédé 1,15% et le Dax allemand 1,57%.

L’indice EuroStoxx 50 a reculé de 1,52%, le FTSEurofirst 300 de 1,35% et le Stoxx 600 de 1,43%, au plus bas depuis le 8 mars.

TAUX

Les conflits commerciaux et les craintes de voir la croissance mondiale ralentir créent une véritable aversion au risque et poussent les investisseurs à se détourner des actions au profit d’actifs jugés plus sûrs, comme les emprunts d’Etat allemands et américains.

Le rendement de l’emprunt américain de référence est tombé au plus bas depuis septembre 2017 de 2,21% et la courbe des rendements, entre les échéances à trois mois et à 10 ans, s’est à nouveau inversée, avec une variation qui a atteint les 14 points de base, ce que l’on interprète en général comme le signe précurseur d’une récession.

La hausse des cours des Treasuries s’est tassée par la suite à l’issue d’une adjudication de 32 milliards de dollars de notes à sept ans qui n’a pas suscité une bonne demande.

La demande avait au contraire été copieuse pour les deux précédentes adjudications, soit 40 milliards de notes à deux ans et 41 milliards de notes à cinq ans.

Le rendement à 10 ans ressortait finalement à 2,26%. Il était à 2,61% le 17 avril et à 2,77% le 4 mars.

CHANGES

Au vu des derniers échanges entre Américains et chinois sur l’épineux dossier du commerce, le dollar a progressé, même si les investisseurs ont surtout songé à parquer leur argent dans l’obligataire et l’or et, dans une moindre mesure, le yen et le franc suisse.

La crainte d’une véritable guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a déclenché des dégagements sur les devises des marchés émergents, telles que le rand sud-african et le réal brésilien, et les devises sensibles aux fluctuations des matières premières, comme les dollars australien et néo-zélandais.

L’indice dollar, qui mesure ses fluctuations face à un panier de six devises de référence, gagnait 0,21% à 98,156 mais il reste en deçà du pic de deux ans de 97,908 de la semaine dernière.

Le yuan a fléchi à 6,9130 par dollar, non loin d’un plus bas de cinq mois et demi.

Le dollar canadien a touché un plus bas de cinq mois de 1,3547 par dollar, la Banque du Canada ayant décidé d’observer le statu quo sur les taux.

PETROLE

Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi sur le Nymex, entraînés vers le bas par les marchés boursiers qui craignent une escalade des tensions commerciales entre Washington et Pékin avec toutes les répercussions imaginables sur la demande de brut.

L’American Petroleum Institute (API) a annoncé une baisse plus forte que prévu des stocks de brut américains, de 5,3 millions de barils dans la semaine au 24 mai, alors que les analystes n’attendaient qu’un retrait de 857.000 barils.

Amy Caren Daniel, Chuck Mikolajczak, Richard Leong, Karen Brettell, Devika Krishna Kumar; Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below