May 29, 2019 / 3:02 PM / 2 months ago

Wall Street ouvre en net repli avec la montée des tensions

(Reuters) - Wall Street a ouvert en baisse mercredi, l’inquiétude sur l’impact économique d’une guerre commerciale prolongée incitant les investisseurs à se détourner des actifs à risque.

Wall Street a ouvert en baisse mercredi. L'indice Dow Jones perd 0,78% et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,76%, au plus bas depuis plus de deux mois. /Photo prise le 23 mai 2019/REUTERS/Brendan McDermid

L’indice Dow Jones perd 197,86 points, soit 0,78%, à 25.149,91 et le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,76% à 2.781,20 points, au plus bas depuis plus de deux mois.

Le Nasdaq Composite cédait 0,71% à 7.553,02 points à l’ouverture.

Les indices S&P-500 et le Nasdaq sont passés sous leur moyenne à 100 jours pour la première fois depuis le 8 février.

Dernier épisode en date de la guerre commerciale en cours entre la Chine et les Etats-Unis, la presse officielle chinoise rapporte que Pékin est prêt à user de sa position dominante dans les terres rares - un groupe de 17 métaux utilisés dans de nombreux secteurs allant de l’électronique grand public aux équipements militaires - comme arme dans les négociations avec Washington.

A cela s’ajoute la décision du groupe chinois de télécoms Huawei de réclamer un jugement en référé aux Etats-Unis sur la procédure qu’il a engagée contre les autorités américaines pour dénoncer les sanctions prises à son encontre.

“En début d’année, nous pensions que l’accord entre la Chine et les Etats-Unis était à portée de main et maintenant il paraît plus lointain que jamais, c’est ce qui inquiète les investisseurs”, souligne Kim Forrest, de Bokeh Capital Partners.

L’indice S&P 500 est actuellement à 5,4% de son record de 2.954,13 points touché le 1er mai.

Les semi-conducteurs, notamment Nvidia (-1,79%), reculent face à avec la menace de la Chine sur les terres rares. L’indice Philadelphia Semiconductor abandonne 0,68%.

Les banques perdent du terrain avec la chute des rendements obligataires, susceptible d’affecter leur rentabilité, et les compagnies pétrolières reculent aussi avec la baisse de plus de 2% des cours du brut.

Abercrombie & Fitch chute de 22,55% après des résultats marqués par des ventes à magasins comparables inférieures aux attentes au premier trimestre et une prévision de chiffre d’affaires en dessous des attentes pour le deuxième.

General Mills perd 4,95% après l’abaissement de la recommandation de Goldman Sachs à “vendre”.

Amy Caren Daniel, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below