May 28, 2019 / 3:10 PM / 21 days ago

Lavazza n'envisage pas d'introduction en Bourse à ce stade

PARIS (Reuters) - Le groupe Lavazza n’envisage pas de s’introduire en Bourse et veut plutôt se concentrer sur la croissance organique et l’intégration des sociétés acquises l’an dernier, a déclaré mardi à Reuters son vice-président, Guiseppe Lavazza.

Lavazza n'envisage pas de s'introduire en Bourse et veut plutôt se concentrer sur la croissance organique et l'intégration des sociétés acquises l'an dernier, a déclaré mardi à Reuters son vice-président, Guiseppe Lavazza (photo). /Photo d'archives/REUTERS/Massimo Pinca

Le premier fabricant italien de cafés, qui entend réaliser d’ici 2021 70% de son chiffre d’affaires hors de la péninsule, voit dans les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Australie, la Russie et la Pologne des pays clés pour sa croissance future, a ajouté Giuseppe Lavazza.

L’Hexagone, où Lavazza a réalisé un chiffre d’affaires de 407 millions d’euros en 2018, est le deuxième marché du groupe. Il y emploie 600 personnes.

Le rachat en 2016 de la marque Carte Noire, qui dispose d’une part de marché en volume de 15,2%, en a fait le premier acteur du secteur en France.

Pour séduire la génération des “millennials”, Lavazza prévoit de lancer en septembre dans 500 bars, restaurants et hôtels en France sa boisson Nitro Cold Brew, un café glacé à l’azote, considéré comme une alternative aux sodas et aux boissons énergisantes.

Avec un chiffre d’affaires global d’un peu moins de deux milliards d’euros, Lavazza reste nettement derrière Nestlé, JAB Holdings et Starbucks. Le groupe turinois a longtemps été considéré comme un éventuel candidat à une introduction en Bourse (IPO) sur fond de recomposition du secteur.

Nestlé et Starbucks ont conclu l’an dernier un accord de licence de 7,15 milliards de dollars (6,3 milliards d’euros). Coca-Cola pour sa part a obtenu en janvier le feu vert de la Commission européenne à son projet de rachat de la chaîne de cafés Costa Coffee.

INTÉGRER LES SOCIÉTÉS ACQUISES

Sans exclure une IPO un jour, Lavazza a précisé qu’une telle opération n’était actuellement pas à l’ordre du jour.

“Une introduction en Bourse est toujours une possibilité mais pour l’instant, nos projets sont déjà bien financés par nos ressources internes. La Bourse reste quelque chose de possible mais ce n’est pas dans le radar, même pas le radar à moyen terme”, a déclaré Giuseppe Lavazza.

Interrogé sur d’éventuelles acquisitions lors d’un événement en marge du tournoi de tennis de Roland-Garros, il a déclaré à la presse : “Pour l’instant il n’y a rien sur la table. 2019 sera surtout une année dédiée à la croissance organique et à l’intégration des sociétés acquises en 2018”.

Soucieux de réduire sa dépendance vis-à-vis de son marché intérieur, qui représentait en 2018 36% de ses ventes, le groupe créé il y a 124 ans par Luigi Lavazza, a procédé ces dernières années à des acquisitions à l’étranger, avec notamment le rachat des activités de Mars dans le café en octobre pour environ 650 millions de dollars.

Prié de dire si le groupe pourrait recourir à une émission de dette pour financer sa croissance future, Giuseppe Lavazza a déclaré: “S’il y a la nécessité de faire quelque chose de très important, bien sûr tous les outils financiers à disposition seront pris en considération”.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below