May 21, 2019 / 12:29 PM / 4 months ago

Tesla ne vaudrait que 10 dollars dans un scénario du pire, selon Morgan Stanley

(Reuters) - L’action Tesla pourrait dégringoler à 10 dollars dans un scénario du pire, estiment mardi les analystes de Morgan Stanley qui n’excluent pas une vente du constructeur de voitures électriques si son cours de Bourse continue de s’affaisser.

L'action Tesla pourrait dégringoler à 10 dollars dans un scénario du pire, estiment mardi les analystes de Morgan Stanley qui n'excluent pas une vente du constructeur de voitures électriques si son cours de Bourse continue de s'affaisser. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

L’action du groupe d’Elon Musk, déjà secouée lundi, perd encore 2,7% à 199,80 dollars dans les échanges d’avant-Bourse à Wall Street, ajoutant à des baisses de 9,5% sur la semaine écoulée et de 25% sur un mois.

Les obligations de Tesla sont aussi en chute libre, les investisseurs s’inquiétant pour la trésorerie du groupe et la fiabilité de son système de conduite assistée Autopilot, mis en cause dans au moins trois accidents mortels aux Etats-Unis depuis 2016, le dernier en date le 1er mars.

L’endettement du constructeur de la Silicon Valley et son exposition géopolitique, notamment le risque d’une baisse de la demande en Chine, ont amené Adam Jones, l’analyste de Morgan Stanley, à ramener de 97 à 10 dollars sa valorisation du titre dans un scénario du pire.

Il maintient toutefois son objectif de cours à 230 dollars et a une valorisation de 391 dollars dans le scénario le plus optimiste.

“Nous pensons qu’à mesure que le cours de Bourse de Tesla s’affaisse, la probabilité augmente de voir le groupe rechercher des alternatives auprès de partenaires stratégiques/industriels/financiers”, écrit l’analyste dans une note.

“Sur la base de nos discussions avec des constructeurs, équipementiers automobiles et firmes technologiques, la valeur stratégique de Tesla et son savoir-faire technique tant dans les matériels que dans les logiciels restent extrêmement élevés, si ce n’est uniques”, ajoute-t-il.

Morgan Stanley maintient son conseil de “pondération en ligne” sur la valeur.

Un autre courtier, Baird, a réduit son objectif de cours à 340 dollars contre 400 précédemment, tout en restant à “surperformance” sur la valeur.

Les inquiétudes sur la demande, mais aussi des problèmes récurrents de communication et de crédibilité, ont pesé sur le titre ces dernières semaines, fait valoir Benjamin Kallo, l’analyste de Baird.

“Nous pensons qu’il faudra du temps pour que les investisseurs recalibrent leurs anticipations mais nous pensons que le titre progressera sur le long terme quand la croissance sera au rendez-vous”, ajoute-t-il.

Sur 31 analystes de Wall Street qui suivent Tesla, 10 seulement ont une recommandation positive contre 12 qui conseillent de vendre et neuf qui ont une opinion neutre, montrent les données de Refinitiv. L’objectif de cours moyen est maintenant de 250,19 dollars, après une baisse de quelque 50 dollars en l’espace d’un mois.

Depuis le début de l’année, l’action affiche une perte de plus de 38%.

Tanvi Mehta et Aniruddha Chakrabarty à Bangalore, Véronique Tison pour le service français, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below