May 17, 2019 / 8:32 AM / 2 months ago

La BPC ne laissera pas le yuan passer sous 7 pour un dollar

SHANGHAI/PEKIN (Reuters) - La Banque populaire de Chine (BPC) interviendra sur le marché des changes et utilisera les instruments de politique monétaire à sa disposition pour s’assurer que la devise chinoise ne passe pas dans l’immédiat sous le niveau clé de 7 pour un dollar, a-t-on appris de trois sources proches de la banque centrale.

La Banque populaire de Chine (BPC) interviendra sur le marché des changes et utilisera les instruments de politique monétaire à sa disposition pour s'assurer que la devise chinoise ne passe pas dans l'immédiat sous le niveau clé de 7 pour un dollar. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas White

“Pour le moment, vous pouvez être sûrs qu’elle ne le laissera pas enfoncer les 7”, a dit une des sources à Reuters.

“Passer sous 7 est bénéfique pour la Chine car cela peut atténuer certains effets des augmentations de droits de douanes, mais l’impact sur la confiance dans notre renminbi est négatif et il y aura des sorties de fonds”, a-t-elle ajouté.

Le yuan, ou renminbi, est tombé à son plus bas niveau depuis décembre vendredi, tout en restant légèrement au-dessus du seuil de 7 pour un dollar, qu’il n’a plus franchi depuis la crise financière de 2008. Sa baisse est freinée par la crainte d’une intervention de la banque centrale.

Le renminbi a perdu 3% en un mois avec le reflux des espoirs d’accord commercial entre Pékin et Washington.

Les Etats-Unis ont nourrir les tensions en relevant vendredi dernier les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises. Pékin a répliqué en annonçant lundi son intention d’imposer des taxes sur 60 milliards de dollars de produits américains importés.

Un yuan plus faible soutiendrait les exportateurs chinois mais son repli devrait être suffisamment fort pour compenser l’impact de la hausse des droits de douanes américains. Or, une telle chute pourrait favoriser les sorties de capitaux et saper la stabilité économique de la Chine, soulignent des observateurs.

Selon l’une des sources, le choix de la BPC d’émettre des bons sur le marché de Hong Kong cette semaine reflète sa volonté de drainer le marché “offshore” du yuan et de dissuader les investisseurs de vendre la devise à découvert.

La BPC n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaires de Reuters.

Une deuxième source proche de la banque centrale a dit que l’autorité monétaire ne verrait pas d’inconvénient à ce que le yuan tombe à 7 pour un dollar en raison de facteurs fondamentaux mais qu’elle agirait pour empêcher des ventes à découvert spéculatives.

Selon Philip Wee, chargé de la stratégie devises chez DBS, le yuan plafonnera probablement à 7 pour un dollar en attendant une éventuelle rencontre entre le président Trump et son homologue chinois Xi Jinping au sommet du G20 fin juin.

A la Bourse de Shanghai, l’indice SSE Composite a clôturé en baisse de 2,48% et le CSI 300 des principales capitalisations de Chine continentale a cédé 2,54%. Les deux indices sont en baisse pour la quatrième semaine d’affilée.

Zheng Li et Kevin Yao, avec Swati Pandey à Sydney, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below