May 14, 2019 / 10:53 AM / 6 months ago

Rebond en vue à Wall Street, encore des espoirs sur le commerce

Wall Street est attendue en hausse mardi et les Bourses européennes progressent à mi-séance. À Paris, le CAC 40 avance de 1,06% vers 10h15 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,46% et à Londres, le FTSE progresse de 0,80%. /Photo prise le 13 mai 2019/REUTERS

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse mardi et les Bourses européennes progressent à mi-séance, après l’annonce par Donald Trump d’une rencontre fin juin avec son homologue chinois Xi Jinping qui participe à améliorer un peu le sentiment de marché mis à mal par la dernière salve de tarifs douaniers entre les Etats-Unis et la Chine. Les futures sur indices à la Bourse de New York signalent une ouverture en hausse entre 0,5% et 0,9%.

À Paris, le CAC 40 avance de 1,06% à 5.318,39 points vers 10h15 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,46% et à Londres, le FTSE progresse de 0,80%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s’adjuge 0,59%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,72% et le Stoxx 600 monte de 0,60%.

Wall Street a connu lundi une de ses plus mauvaises séances de l’année après l’annonce par la Chine de mesures de représailles au récent relèvement des droits de douane américains sur ses produits.

Le repli a toutefois été limité sur les marchés en Asie mardi alors que Donald Trump a annoncé qu’il s’entretiendrait avec Xi Jinping lors du sommet du G20 fin juin au Japon. “Peut-être que quelque chose se produira”, a-t-il dit devant les journalistes à la Maison blanche. “Cela sera probablement une réunion très fructueuse”, a-t-il ajouté.

S’exprimant quelques heures plus tard lors d’un dîner organisé à la Maison blanche, Donald Trump a estimé que l’administration américaine saurait dans “trois ou quatre semaines” si le voyage de sa délégation à Pékin pour un cycle de négociations commerciales fin avril a été concluant.

“Dans notre scénario de base, nous attendons une issue positive aux négociations commerciales et recommandons aux investisseurs de rester investis”, indique mardi Mark Haefele, directeur des investissements chez UBS. “Mais le chemin vers un potentiel accord devrait être cahoteux, les investisseurs doivent s’attendre à plus de volatilité à venir et nous évaluerons le besoin de se couvrir davantage alors que les négociations avancent”.

Édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below