May 8, 2019 / 12:09 PM / 4 months ago

Rouge en vue à Wall Street avant des négociations à haut risque

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse modérée mercredi, à l’image des Bourses européennes à mi-séance, dans des marchés toujours nerveux à la veille de la reprise des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Les contrats à terme suggèrent une ouverture des indices de référence de la Bourse de New York en baisse de 0,5% à 0,7%. À Paris, le CAC 40 cède 0,25% à 5.382,38 points vers 11h15 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,09% et à Londres, le FTSE recule de 0,24%.

Les bourses européennes sont en baisse mercredi à la mi-séance. À Paris, le CAC 40 cède 0,25% vers 11h15 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,09% et à Londres, le FTSE recule de 0,24%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,26%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro 0,27% et le Stoxx 600 0,42%.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He est attendu jeudi à Washington pour poursuivre avec les Etats-Unis un dialogue plus incertain que jamais.

L’hypothèse d’une annulation du voyage du négociateur en chef chinois avait été évoquée lundi après la menace brandie par Donald Trump d’imposer à partir de vendredi des droits de douane de 25% à 200 milliards de dollars de produits chinois, au lieu de 10% jusqu’à présent.

“Il faut rappeler que cette décision est négative pour l’économie américaine comme pour l’économie chinoise (...) et que les deux parties ont intérêt à s’entendre”, commente Stéphane Déo (LBPAM).

“Si la décision de Donald Trump est plus que préoccupante, la sortie des négociations par un accord semble rester le scénario central.”

Cette analyse pourrait expliquer pourquoi la baisse des marchés d’actions et la volatilité s’apaisent un peu.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Aux valeurs à Wall Street, il faudra suivre notamment Electronic Arts, qui prend plus de 8% en avant-Bourse après avoir fait état mardi d’un chiffre d’affaires trimestriel supérieur aux attentes, porté par le succès de son jeu de survie “Apex Legends”.

Il faudra surveiller également Lyft qui a annoncé mardi, à l’occasion de la publication de ses premiers résultats depuis son entrée en Bourse, qu’il prévoyait un ralentissement de sa croissance et un pic de pertes cette année.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, les secteurs sensibles à la thématique commerciale souffrent, notamment l’automobile (-1,09%) et les ressources de base (-1,05%).

La séance est aussi animée par une nouvelle série de résultats de sociétés: à Francfort, Siemens gagne ainsi 4,43%, la meilleure performance de l’EuroStoxx 50, après la publication de ses trimestriels et l’annonce d’un projet de scission de sa division “Gas and Power”.

A Paris, la plus forte baisse du CAC est pour Société générale (-1,88%) devant Valeo (-1,49%).

TAUX

L’aversion au risque continue de dominer sur les marchés obligataires. Le rendement des emprunts d’Etat américains à dix ans, retombé mardi sous 2,45% pour la première fois depuis le 1er avril, perd encore deux points de base, autour de 2,43%.

Celui du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, suit le mouvement (-2 points de base à -0,058%), malgré le chiffre meilleur qu’attendu de la production industrielle allemande en mars, une hausse de 0,5% alors que le marché anticipait un recul d’autant.

Se distinguant une nouvelle fois, les rendements italiens se sont orientés à la hausse après l’annonce du limogeage du secrétaire d’Etat aux Transports Armando Siri, mis en cause dans une affaire de corruption, qui risque de raviver les tensions au sein de la coalition gouvernementale.

CHANGES

Toujours porté par son attrait de valeur refuge, le yen a atteint son plus haut niveau depuis six semaines face au dollar à 109,91, portant à plus de 1% sa hausse depuis le 1er mai.

Le billet vert perd 0,1% face à un panier de devises de référence et l’euro se stabilise autour 1,12 dollar.

PÉTROLE

Les prix du pétrole sont repartis à la baisse, les investisseurs retenant l’effet négatif de regain de tension sur le commerce USA-Chine plutôt que celui, positif pour les cours, des sanctions américaines contre l’Iran et le Venezuela.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below