May 7, 2019 / 9:22 AM / 6 months ago

Prudence sur les Bourses avant de nouvelles discussions USA-Chine

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent sur de faibles variations mardi, les investisseurs attendant d’en savoir plus sur les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine avec la venue d’une délégation chinoise jeudi et vendredi à Washington.

Les principales Bourses européennes évoluent sur de faibles variations mardi. À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,09% vers 07h45 GMT et à Francfort, le Dax prend 0,19%. Le FTSE à Londres, qui était fermé la veille, recule de 0,35%. /Photo prise le 6 mai 2019/REUTERS

À Paris, l’indice CAC 40 avance de 0,09% à 5.488,64 points vers 07h45 GMT et à Francfort, le Dax prend 0,19%. Le FTSE à Londres, qui était fermé la veille, recule de 0,35%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,11%, le FTSEurofirst 300 se replie de 0,06% tandis que le Stoxx 600 avance de 0,21%.

Juste avant l’ouverture des marchés européens, Pékin a confirmé que le vice-Premier ministre Liu He accompagnerait la délégation chinoise à Washington jeudi et vendredi, ce qui a été perçu comme un signal rassurant sur la poursuite des discussions entre les deux grandes puissances économiques après la récente crispation des relations.

Donald Trump a en effet menacé de relever dès vendredi de 10% à 25% les droits de douane sur 200 milliards de dollars (178 milliards d’euros) de produits chinois importés aux Etats-Unis. Cette décision s’explique par le fait que la Chine a fait marche arrière sur certains de ses engagements dans les négociations commerciales avec les Etats-Unis, ont expliqué lundi soir le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, et le représentant au Commerce, Robert Lighthizer.

“Il n’est pas certain que cela sera suffisant pour empêcher le relèvement des tarifs vendredi mais au moins, cela signifie que les deux parties continuent de discuter et qu’un accord est toujours possible”, commente Neil Wilson, analyste marchés chez Markets.com.

VALEURS

Outre le dossier du commerce international, la cote européenne est animée par une nouvelle salve de publications de résultats et autres annonces d’entreprises.

Iliad (+5,87%) et Cellnex (+8,67%) se distinguent en tête du Stoxx 600 après avoir annoncé un partenariat stratégique qui prévoit la cession par l’opérateur français de la quasi-totalité de ses tours télécoms en France et en Italie au groupe espagnol pour un montant initial de 2 milliards d’euros.

Dans la foulée, l’indice Stoxx des télécoms avance de plus de 1%.

A l’inverse, Imerys, lanterne rouge du SBF 120 et du Stoxx 600, chute de 10,45% après ses résultats trimestriels tandis que Solvay (-5,1%) souffre de l’abaissement de sa prévision d’Ebitda pour 2019.

EN ASIE

Les Bourses chinoises ont repris des couleurs mardi après avoir accusé la veille leur pire séance depuis plus de trois ans. L’indice composite de la Bourse de Shanghai a repris 0,69%, après avoir lâché 5,58% lundi, et le CSI 300 des grandes capitalisations a gagné 0,98%.

Fermée depuis plus d’une semaine, la Bourse de Tokyo a été rattrapée par les inquiétudes sur le commerce et perdu 1,51%.

A WALL STREET

La Bourse de New York a terminé en baisse lundi, tout en ayant nettement réduit ses pertes initiales, après la menace de Donald Trump de relever les droits de douanes sur les produits chinois, qui a réveillé la crainte d’un échec des négociations en cours.

L’indice Dow Jones a perdu 0,25%, le S&P-500 a cédé 0,45% et le Nasdaq Composite a reculé de 0,50%.

Les futures sur indices signalent pour l’heure une nouvelle baisse à l’ouverture mardi mais ils ont réduit leur repli après la confirmation de la venue de Liu He à Washington.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans continue de reculer sur fond d’aversion au risque, l’annonce de la venue de Liu He aux Etats-Unis n’ayant permis d’atténuer que temporairement la baisse. Il évolue autour de 2,485% après une pointe à 2,501%.

En Europe, le rendement du Bund allemand de même échéance recule également pour repasser en territoire négatif après un pic à 0,025% en début de séance.

CHANGES

Le yen n’a que brièvement réduit son avance face au dollar après l’annonce de la venue du vice-Premier ministre chinois à Washington cette semaine, signe des incertitudes persistantes entourant le dossier commercial. La devise nippone, qui bénéficie généralement de l’aversion au risque, se maintient à un plus haut de cinq semaines face au billet vert.

Le dollar recule de 0,1% face à un panier de devises de référence tandis que l’euro est revenu à plus de 1,12.

La monnaie unique n’a guère réagi à l’annonce d’une hausse des commandes à l’industrie en Allemagne en mars, qui a été moins forte que prévu.

De son côté, le dollar australien a grimpé après la décision de la Banque de Réserve d’Australie de maintenir le statu quo sur sa politique monétaire alors que le marché anticipait une baisse des taux.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent autour de l’équilibre, l’effet des sanctions américaines contre l’Iran et le Venezuela sur l’offre contrebalançant les inquiétudes liées au regain de tensions commerciales susceptibles de freiner la croissance économique mondiale.

Le baril de Brent évolue sur le seuil des 71 dollars et le baril de brut léger américain se situe vers 62,30 dollars.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below