May 6, 2019 / 8:20 AM / in 2 months

Les actions européennes sous le feu de la guerre commerciale

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes baissent fortement lundi à l’ouverture dans le sillage des marchés asiatiques, le brusque revirement de Donald Trump dans l’affrontement commercial qui oppose les Etats-Unis à la Chine entraînant un mouvement général d’aversion pour les actifs risqués.

Les principales Bourses européennes baissent fortement lundi à l'ouverture. À Paris, l'indice CAC 40 perd 1,93% points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 1,65%. /Photo prise le 3 mai 2019/REUTERS

Le président américain a annoncé dimanche que 200 milliards de dollars de produits chinois jusque-là soumis à des droits de douane de 10% à leur entrée aux Etats-Unis seraient taxés à hauteur de 25% à partir de vendredi.

À Paris, l’indice CAC 40 perd 1,93% à 5.441,65 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 1,65%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 1,8%, le FTSEurofirst 300 1,15% et le Stoxx 600 1,24%.

La Bourse de Londres est fermée pour cause de jour férié.

Les annonces de Donald Trump interrompent un flot de déclarations optimistes sur l’évolution des négociations destinées à mettre fin à des tensions qui pèsent sur les marchés financiers depuis des mois.

“Je pense que potentiellement, cela pourrait changer la donne,” commente Nick Twidale, analyste de Rakuten Securities en Australie.

“La question est de savoir s’il s’agit d’une des célèbres tactiques de négociation de Trump ou si les tarifs douaniers vont vraiment augmenter de manière significative. Si tel était le cas, nous verrions une forte pression baissière sur tous les marchés.”

Ces développements éclipsent l’annonce d’une accélération de l’activité des services en Chine en avril, en attendant les résultats des enquêtes PMI des services pour les économies de la zone euro.

VALEURS

En Bourse en Europe, les secteurs sensibles à la thématique commerciale sont frappés de plein fouet, à commencer par l’automobile, dont l’indice Stoxx perd 3,19% avec notamment un repli de 5,58% pour l’équipementier Valeo, de loin la plus forte baisse d’un CAC 40 intégralement dans le rouge. PSA perd 3,40%, Renault 3,15%.

En première ligne également, le luxe avec Kering (-3,04%) et LVMH (-3,08%) mais aussi les banques, notamment Société Générale (-3,94%).

“Nous sommes en plein dans la thématique de la guerre commerciale avec l’automobile, les marchés chinois et le yuan qui chutent”, explique Alexandre Baradez, responsable de l’analyse marchés chez IG. “Le sentiment est que le marché a acheté pendant plusieurs mois la perspective d’un accord et finalement on se rend compte qu’en l’espace d’un week-end, tout peut changer.”

EN ASIE

Les actions chinoises ont en effet accusé le coup avec un repli de 5,58% pour l’indice SSE composite de la Bourse de Shanghai.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) perd 2%.

Les futures sur les indices de la Bourse de Tokyo, fermée jusqu’à mardi pour cause de jours fériés, perdent plus de 2%.

À WALL STREET

La Bourse de New York avait fini en hausse vendredi, portée par l’annonce de créations d’emplois supérieures aux attentes aux Etats-Unis et d’un taux de chômage au plus bas depuis près de cinquante ans.

Le revirement de Donald Trump efface ces bonnes nouvelles et les contrats à terme sur les indices de référence de Wall Street reculent lundi d’autour de 2%.

CHANGES

Sur le marché des changes, le yen joue son rôle de valeur refuge, prenant 0,4% face au dollar. Le yuan chinois a chuté lourdement, abandonnant jusqu’à près de 1% face au dollar sur le marché “onshore” avant de réduire ses pertes.

Le dollar est pratiquement stable face à un panier de référence et l’euro perd un peu de terrain, juste en dessous de 1,12 dollar.

TAUX

L’aversion au risque profite également aux emprunts d’Etat et le regain d’inquiétudes sur le commerce conduit les investisseurs à estimer à près de 59% la probabilité que la Réserve fédérale américaine baisse ses taux cette année, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

Les mouvements sur les obligations souveraines restent toutefois limités. Le rendement des Treasuries à 10 ans perd un point de base, autour de 2,52%. En Europe, le Bund à 10 ans, taux de référence de la zone euro, cède deux points de base à 0% dans les premiers échanges.

PÉTROLE

Les cours du pétrole suivent le mouvement général, les deux contrats à terme de référence sur le brut reculant de plus de 2%. Le baril de brut léger américaion repasse sous 61 dollars et le Brent se rapproche de 69 dollars.

Édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below