May 3, 2019 / 1:06 PM / 5 months ago

Hausse en vue à Wall Street avant la statistique US sur l'emploi

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes sont en territoire positif vendredi à mi-séance, continuant d’avancer prudemment avant le rapport sur l’emploi américain.

Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes sont en territoire positif vendredi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,29% vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,38% et à Londres, le FTSE avance de 0,75%. /Photo prise le 3 mai 2019/REUTERS

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse comprise entre 0,3% et 0,6%.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,29% à 5.554,76 vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,38% et à Londres, le FTSE avance de 0,75%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,46%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro s’octroie 0,44% et le Stoxx 600 monte de 0,41%.

La dernière statistique pour la zone euro a montré que l’inflation a accéléré plus que prévu en avril, dopée par l’énergie et les services, et il en est de même de l’inflation hors éléments volatils, suivie de près par la Banque centrale européenne (BCE).

L’attention des investisseurs est désormais portée sur les chiffres mensuels des créations d’emplois aux États-Unis, quelques jours après les déclarations de la Réserve fédérale qui ne prévoit pas de toucher à ses taux pour le moment.

L’enquête ADP publiée mercredi avait montré une forte augmentation des créations d’emplois dans le privé le mois dernier.

“Les analystes s’attendent à une légère diminution du nombre de créations d’emplois avec 185.000 prévues contre un précédent de 196.000. (...) les investisseurs seront également attentifs au taux de chômage américain. Même si aucun changement important n’est prévu, il pourrait tout de même faire augmenter la volatilité des marchés actions pour le reste de la journée”, commente Pierre Veyret, analyste technique chez ActivTrades. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Sur plus de 350 sociétés du S&P 500 qui ont publié à ce stade, les trois quarts ont fait état de profits supérieurs aux attentes, selon les données de Refinitiv. Les estimations ont en conséquence été revues à la hausse et les bénéfices sont désormais attendus en hausse de 0,7%, après une baisse de 2% prévue début avril.

Parmi les valeurs à suivre à New York, Amazon qui prend 2,4% en avant-Bourse, Warren Buffett ayant annoncé, selon CNBC, que sa société d’investissement Berkshire Hathaway était entré au capital du géant du commerce en ligne.

VALEURS EN EUROPE

Société Générale est toujours en tête du CAC 40 (+2,89%) après avoir annoncé des résultats marqués au premier trimestre par un renforcement des fonds propres mais ses activités de marché en cours de restructuration souffrent toujours.

L’assureur Axa prend 1,86% après avoir dégagé un chiffre d’affaires supérieur aux attentes du marché grâce à ses activités d’assurance dommages aux entreprises et d’assurance santé.

Parmi les plus fortes progression du Stoxx 600, Adidas prend 6,60% à la Bourse de Francfort, l’équipementier sportif ayant dégagé un bénéfice net supérieur au consensus.

HSBC se distingue aussi (+2,50%) après un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, gonflé par le dynamisme de ses activités en Asie, son principal centre de profit, et une baisse de ses coûts.

En revanche, Air France-KLM recule de 2% après avoir fait état de pertes au premier trimestre, pénalisé par la hausse du prix du kérosène et par le recul de sa recette unitaire. Le secteur du transport et des loisirs cède 0,43%.

TAUX

Le rendement du Bund à 10 ans gagne 1,4 point de base à 0,038%poursuivant sur sa lancée de la veille, influencé par les retombées des déclarations du président de la Réserve fédérale Jerome Powelle mercredi.

Le 10 ans américain est pratiquement stable, proche de 2,56%.

CHANGES

Le dollar, qui s’est apprécié jeudi face à un panier de devises de référence, progresse encore avant le rapport sur l’emploi (+0,2%)

L’euro est en pénalisé et perd 0,25% face au billet vert, à 1,115.

PÉTROLE

Les cours du brut reculent, poursuivant leur tendance de la veille et devraient enregistrer une perte sur l’ensemble de la semaine en raison d’une production américaine qui accumule les records et des anticipations d’une hausse de la production de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le Brent perd autour de 0,4% à 70,5 dollars le baril et le brut léger américain recule plus modestement, à 61,80 dollars le baril. Les deux contrats ont perdu près de 3% jeudi.

Édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below