May 3, 2019 / 7:21 AM / 4 months ago

HSBC dépasse les attentes avec l'Asie et la maîtrise des coûts

HONG KONG/LONDRES (Reuters) - HSBC a publié vendredi un bénéfice du premier trimestre en hausse de 31% et supérieur aux attentes, gonflé par le dynamisme de ses activités en Asie, son principal centre de profit, et une réduction de ses coûts, qui ont éclipsé la piètre performance de sa banque d’investissement.

HSBC a publié vendredi un bénéfice du premier trimestre en hausse de 31% et supérieur aux attentes, gonflé par le dynamisme de ses activités en Asie, son principal centre de profit, et une réduction de ses coûts, qui ont éclipsé la piètre performance de sa banque d'investissement. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

L’action HSBC prenait 2,44% vers 08h50 GMT à la Bourse de Londres, deuxième meilleure performance de l’indice du secteur bancaire européen (+0,82%) dominé par Société Générale (+3,59%).

La maîtrise des dépenses est l’un des principaux défis que compte relever le directeur général John Flint, HSBC ayant raté l’an dernier son objectif de faire croître ses revenus plus rapidement que ses coûts.

La plus grande banque d’Europe par les actifs a réduit ses dépenses d’exploitation de 12% sur la période janvier-mars. Elle y est parvenue en partie parce qu’elle avait enregistré au premier trimestre de l’an dernier des charges de 897 millions de dollars liées à des amendes reçues aux Etats-Unis pour ses pratiques passées.

Son bénéfice imposable s’est élevé à 6,21 milliards de dollars (5,56 milliards d’euros) au premier trimestre alors que les analystes l’attendaient à 5,58 milliards selon un consensus fourni par l’établissement lui-même.

Son principal ratio de fonds propres a grimpé à 14,3% à la fin du trimestre, tandis que les analystes pensaient qu’il resterait à 14% comme à fin 2018.

John Flint a qualifié ces résultats d’”encourageants, particulièrement dans un contexte de renforcement des incertitudes économiques dans le monde”.

CHUTE DE 34% DU TRADING ACTIONS

HSBC a prévenu en février qu’elle pourrait reporter certains investissements cette année après avoir manqué son objectif de bénéfice en 2018 en raison du ralentissement de la croissance sur ses deux principaux marchés, la Chine et la Grande-Bretagne.

Les résultats trimestriels de HSBC illustrent à la fois les avantages et les inconvénients de la diversité de ses activités et de ses implantations géographiques.

Si les Etats-Unis ont continué de peser sur les résultats du groupe et si la banque d’investissement a fait encore plus pâle figure que chez ses homologues, HSBC a vu ses revenus progresser de 7% en Asie et ceux de ses activités de banque de détail et de banque commerciale augmenter d’environ 10% chacune.

“HSBC a été l’une des rares banques à publier des résultats du premier trimestre montrant une répartition favorable des revenus”, a dit Joseph Dickerson, analyste de Jefferies.

Comme la plupart de ses homologues européennes et américaines, HSBC a cependant souffert dans ses activités de marché au cours des trois premiers mois de l’année.

Ses revenus dans le trading actions ont notamment chuté de 34%, hors provision exceptionnelle favorable, soit la pire performance en la matière parmi toutes les grandes banques américaines et européennes.

Sur le plan géographique, elle a réalisé 81% de son bénéfice imposable en Asie, où il a progressé de 5% à 5 milliards de dollars.

Le delta de la rivière des Perles en Chine, près de Hong Kong, est au coeur des attentions de HSBC, où elle a prévu d’investir des milliards de dollars afin de développer son activité de banque de détail et de gestion de fortune dans la deuxième économie mondiale.

La banque britannique a déclaré qu’elle continuait à investir en Asie pour “soutenir la croissance de l’activité”.

Le redressement de ses activités aux Etats-Unis, en difficulté depuis plusieurs années, reste en revanche “sa priorité stratégique la plus difficile”, même si elle fait état de progrès.

HSBC a réalisé en Amérique du Nord un bénéfice imposable de 379 millions de dollars au premier trimestre contre une perte de 596 millions un an plus tôt, en élargissant sa clientèle de particuliers et en s’appuyant sur son réseau international.

Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below