April 30, 2019 / 9:05 PM / 4 months ago

Wall St finit en désordre, le Nasdaq plombé par Google et Apple

PARIS (Reuters) - Wall Street a terminé la séance de mardi en ordre dispersé, après avoir inscrit de nouveaux records la veille, avec le Dow et le S&P en très légère hausse, tandis que le Nasdaq a été emporté par les glissades d’Alphabet, au lendemain de la publication de ses comptes trimestriels, et d’Apple, juste avant la parution des siens.

Wall Street a terminé la séance de mardi en ordre dispersé. L'indice Dow Jones a gagné 0,15%. /Photo prise le 7 mars 2019/REUTERS/Brendan McDermid

Les trois indices ont cependant réalisé leur meilleure performance mensuelle depuis janvier, bouclant un mois où l’on a vu le S&P-500 et le Nasdaq revisiter les records, rassérénant les investisseurs.

L’indice Dow Jones a gagné 38,52 points, soit 0,15%, à 26.592,91 points. Le S&P-500, plus large, a pris 2,80 points, soit 0,10%, à 2.945,83 points. Le Nasdaq Composite a perdu 54,09 points, soit 0,66%, à 8.107,77 points.

Sur le mois, le S&P affiche un gain de 3,9%, le Dow de 2,6% et le Nasdaq de 4,9%.

Le S&P-500 et le Nasdaq avaient atteint de nouveaux pics lundi, portés par une saison des résultats pour l’essentiel positive, par une inflation bégnine et par des signes de progrès dans les négociations commerciales sino-américaines.

Deux cycles supplémentaires de négociations pourraient permettre à la Chine et aux Etats-Unis de finaliser un accord commercial, a estimé lundi le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

“Il est évident qu’il y a des prises de bénéfices sur des valeurs telles que Google et Apple (...) c’est peut-être aussi un peu de précaution au vu d’indices à des niveaux records”, a dit Jeremy Bryan (Gradient Investments).

“Les grosses capitalisations ont globalement publié des chiffres meilleurs que prévu mais pas du genre à accélérer un rally”.

Sur le front des résultats de sociétés, plus de la moitié de celles composant l’indice S&P-500 ont publié et les analystes pensent que les bénéfices auront augmenté de 0,7% au premier trimestre, alors qu’ils anticipaient un recul de 2% au début du mois, selon des données de Refinitiv.

La Réserve fédérale a commencé ce mardi sa réunion de politique monétaire. Elle durera jusqu’à demain; un communiqué sera publié, suivi d’une conférence de presse de son président Jerome Powell.

Le volume a été de 7,22 milliards de titres échangés contre une moyenne de 6,56 milliards sur les 20 séances antérieures.

VALEURS

Apple - qui avait clôturé la séance sur une perte de 1,9% - prévoit pour le troisième trimestre un chiffre d’affaires supérieur aux attentes et le directeur général Tim Cook a déclaré que les ventes d’iPhone commençaient à se stabiliser en Chine, signe que les baisses de prix sur place permettent de limiter le recul des ventes. L’action gagnait plus de 5% à 211,50 dollars en après-Bourse.

Alphabet a dévissé de 7,5% en raison d’une croissance du chiffre d’affaires qui a été la moins bonne depuis trois ans. Il a bien contribué à un recul de 2,56% de l’indice des services de communication, la perte sectorielle la plus élevée de la journée et de loin.

General Motors a perdu 2,62% après des résultats du premier trimestre supérieurs aux attentes mais qui reflètent des ventes en baisse aux Etats-Unis et un tassement des volumes en Chine.

A l’inverse, General Electric prend 4,47% car il a plus que triplé son bénéfice au premier trimestre avec la progression des ventes de ses divisions dans l’aéronautique, le pétrole et le gaz, et la santé.

Mastercard (+2,89%) a battu le consensus au premier trimestre, soutenu par un marché américain de l’emploi vigoureux et un boom des achats en ligne qui ont dopé les volumes de transactions sur son réseau de paiement.

Dans la santé, Pfizer et Merck & Co ont gagné 2,53% et 2,46% respectivement, leur bénéfice ayant pour chacun battu le consensus.

LES INDICATEURS DU JOUR

La croissance de l’activité dans la région de Chicago a nettement reculé en avril, contrairement aux attentes, tandis que la confiance du consommateur américain s’est améliorée plus nettement que prévu au mois d’avril et que les promesses de ventes de logements anciens ont atteint un pic de huit mois en mars.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont terminé mardi en légère hausse, de bonnes surprises pour l’économie de la zone euro et l’inflation allemande ayant partiellement apaisé les craintes des investisseurs pour la croissance mondiale.

À Paris, l’indice CAC 40 a gagné 0,1% à 5.586,41 points. Le Footsie britannique a cédé 0,3% et le Dax allemand a avancé de 0,13%.

L’indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,36%, le FTSEurofirst 300 de 0,06% et le Stoxx 600 de 0,01%.

Sur le mois d’avril, le CAC a pris 4,41% et le Stoxx 600 3,23%.

TAUX

Les cours des obligations ont monté en réaction au mauvais indice PMI de Chicago et grâce à des ajustements de positions de fin de mois qui ont dopé la demande.

Le Trésor annoncera mercredi son prochain refinancement trimestriel.

Il a dit lundi qu’il comptait emprunter beaucoup moins au deuxième trimestre qu’il ne le pensait auparavant. Le Trésor empruntera 30 milliards de dollars durant le deuxième trimestre, moins de la moitié de ce qu’il anticipait.

Le rendement du 10 ans perdait 3,2 points de base à 2,5036%.

CHANGES

La statistique de la croissance de la zone euro, publié ce mardi, a permis à l’euro d’inscrire un pic d’une semaine face au dollar.

Des statistiques mitigées et la prudence de mise avant une décision de la Réserve fédérale ont un peu plus éloigné le billet vert d’un sommet de près de deux ans.

L’euro s’est depuis stabilisé, gagnant seulement 0,02% à 1,1217 dollar. Sur l’ensemble du mois d’avril, il enregistre un maigre gain de 0,01%, ramenant sa perte face au dollar depuis le début de l’année à 2,17%.

Le dollar cédait 0,35% face à un panier de six devises de référence, ramenant ainsi son gain mensuel à 0,2% environ. Il avait atteint face à ces devises un plus haut de 23 mois vendredi.

PETROLE

Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi sur le Nymex et le Brent a dépassé un moment les 73 dollars en réaction aux dernières informations sur le Venezuela avant de réduire ses gains.

A SUIVRE MERCREDI 1ER MAI:

20h00 - Fin de la réunion du FOMC de la Réserve fédérale.

20h30 - Conférence de presse de Jerome Powell, le président de la Fed.

Shreyashi Sanyal, Sruthi Shankar, Karen Brettell, Collin Eaton, Richard Leong, Caroline Valetkevitch; Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below