April 26, 2019 / 7:21 AM / 5 months ago

Uber dévoile ce vendredi les modalités de son IPO

(Reuters) - Uber Technologies va dévoiler ce vendredi les modalités de son introduction en Bourse (IPO) et lancer sa tournée auprès des investisseurs (“roadshow”) avec l’objectif d’une valorisation comprise entre 80 et 90 milliards de dollars (71,8 à 80,7 milliards d’euros), a appris Reuters de sources proches du dossier.

Uber Technologies va dévoiler ce vendredi les modalités de son introduction en Bourse (IPO) et lancer sa tournée auprès des investisseurs ("roadshow") avec l'objectif d'une valorisation comprise entre 80 et 90 milliards de dollars (71,8 à 80,7 milliards d'euros), a appris Reuters de sources proches du dossier. /Photo prise le 12 avril 2019/ REUTERS/Shannon Stapleton

Cet objectif est en dessous des 120 milliards de dollars annoncés l’an dernier par des banques d’investissement et se rapproche des 76 milliards atteints lors du dernier tour de table du géant américain des services de VTC en 2018.

Les attentes modérées autour de la valorisation d’Uber reflètent la piètre performance de Lyft dont l’action se négociait jeudi à 22% en dessous de son prix d’introduction en Bourse le mois dernier, sur fond d’inquiétude sur la rentabilité du groupe.

Uber va dévoiler ce vendredi une fourchette indicative de prix pour son IPO comprise entre 44 et 50 dollars par action, lui permettant de lever huit à neuf milliards de dollars, ont précisé les mêmes sources. Sur cette base, l’IPO du groupe américain serait la plus importante depuis celle du géant chinois du commerce électronique Alibaba Group Holding en 2014.

En outre, certains salariés d’Uber vont céder leurs propres titres lors de l’IPO, ont ajouté les sources.

Reuters a rapporté plus tôt ce mois-ci que si toutes actions émises par Uber étaient cédées, le groupe pourrait lever environ dix milliards de dollars.

ESCALE À LONDRES

Uber prévoit également de dévoiler vendredi sa dernière vente d’actions en tant que société non cotée, ont poursuivi les sources. On ignore pour le moment l’identité de l’investisseur impliqué dans ce placement privé.

La tournée auprès des investisseurs débutera véritablement lundi en vue d’une cotation à la Bourse de New York au début du mois de mai.

Pour cette tournée, les dirigeants d’Uber se rendront aux Etats-Unis, avec un arrêt prévu à Londres pour doper l’intérêt des investisseurs, ont déclaré les sources.

Uber s’est abstenu de tout commentaire. La fourchette de prix avait initialement été rapportée par Bloomberg News.

Malgré le succès des IPO de Pinterest et de Video Communications ce mois-ci, Uber a opté pour une valorisation plus prudente.

“Les gens sont plus prudents qu’ils ne l’étaient il y a quatre semaines”, a déclaré Duncan Davidson, associé chez Bullpen Capital, une société de capital-investissement.

Uber est présent dans plus de 70 pays. En plus des services de VTC, la société s’est développée dans la location de vélos et des trottinettes, le transport de marchandises, la livraison de repas et les voitures autonomes.

Le groupe californien a levé le 12 avril le voile sur ses comptes en revendiquant 91 millions d’utilisateurs. Sa croissance ralentit cependant et il pourrait ne jamais être rentable, selon le prospectus d’introduction en Bourse déposé auprès de la SEC.

L’exercice 2018 s’est soldé par une perte opérationnelle de 3,03 milliards de dollars, hors gains exceptionnels. Uber a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 11,3 milliards de dollars en 2018, en hausse de 42%, mais inférieure à la croissance de 106% dégagée en 2017.

Le directeur général d’Uber, Dara Khosrowshahi, devra aussi convaincre les investisseurs lors du “roadshow” qu’il a réussi à modifier la culture et les pratiques du groupe après les affaires qui ont terni son image ces deux dernières années.

Dara Khosrowshahi, venu du voyagiste en ligne Expedia, a remplacé Travis Kalanick en 2017 après des accusations de harcèlement sexuel portées contre le cofondateur et patron du groupe.

Uber a réservé des actions dans le cadre de son IPO pour ses conducteurs qui ont effectué 2.500 voyages, entre autres critères.

EFFET DE TAILLE

Uber a annoncé la semaine dernière avoir conclu un accord avec un groupe incorporant Softbank pour que celui-ci investisse dans sa filiale de véhicules autonomes, se donnant ainsi les moyens de ses ambitions.

L’an dernier, Uber a aussi accepté de verser à Waymo, la division de véhicules autonomes d’Alphabet, un montant de 245 millions de dollars de ses actions pour régler leur litige relatif à des accusations de vol de technologies

L’un des arguments qu’Uber cherchera probablement à faire valoir auprès des investisseurs est qu’il est le principal acteur sur de nombreux marchés sur lesquels il opère. Les analystes estiment que la taille est essentielle dans le modèle économique d’Uber pour parvenir à la rentabilité.

Lyft, valorisé 24,3 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse, ne vise que les marchés américain et canadien.

“Les investisseurs réclament désormais davantage de clarté sur la manière dont les sociétés de VTC vont monétiser les données qu’elles collectent et s’il s’agit d’une activité extensible”, a déclaré Jordan Stuart, gérant de portefeuille pour les fonds Federated Kaufmann.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below