April 26, 2019 / 6:20 AM / 7 months ago

Continental reporte l'IPO de ses transmissions après un 1er trimestre décevant

(Reuters) - Continental a annoncé vendredi reporter à 2020 la scission et l’IPO de sa division de transmission après avoir publié un bénéfice d’exploitation en baisse de 17% au premier trimestre, en raison du ralentissement de la demande dans le secteur automobile et des investissements plus élevés.

Continental a annoncé vendredi reporter à 2020 la scission et l'IPO de sa division de transmission après avoir publié un bénéfice d'exploitation en baisse de 17% au premier trimestre, en raison du ralentissement de la demande dans le secteur automobile et des investissements plus élevés. /Photo d'archives/REUTERS/Fabian Bimmer

Le bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit) de l’équipementier automobile allemand est ressorti à 884 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 11 milliards d’euros et une marge de 8,1%

Le groupe a déclaré prévoir désormais sur une IPO partielle de sa division de transmissions Vitesco, à partir de 2020, contre mi-2019 auparavant.

DAIMLER-BÉNÉFICE DU T1 EN BAISSE DE 16% AVEC LA CHINE

Daimler a annoncé vendredi une baisse de 16% de son bénéfice opérationnel du premier trimestre, sous le coup d’un recul de 4% des ventes des voitures Mercedes-Benz, d’un renchérissement du coût des matières premières et d’investissements dans sa division camions.

Le résultat d’exploitation est ainsi revenu à 2,80 milliards d’euros sur les trois premiers mois de l’année alors que les analystes financiers avaient anticipé en moyenne 2,89 milliards.

Daimler a précisé que le retour sur ventes de Mercedes était tombé à 6,1% sur la période, contre 9% il y a un an, du fait d’un recul de 3% des ventes en Chine et d’une augmentation plus élevée des ventes de voitures compactes dégageant des marges moins élevées que d’autres modèles.

Pour l’ensemble de 2019, le groupe a réaffirmé anticiper une légère hausse de ses ventes unitaires, de son chiffre d’affaires et de son résultat opérationnel.

RENAULT-RECUL DU CA AVEC LES VOLUMES, LE DIESEL ET LES CHANGES

Renault a fait état vendredi d’une baisse de ses ventes en volume et en valeur au premier trimestre à cause de la perte du débouché iranien, de la crise du diesel et des effets devises, mais a confirmé ses objectifs 2019 malgré la dégradation attendue du marché automobile mondial cette année.

Le groupe au losange a vendu sur les trois premiers mois 908.348 véhicules, soit une baisse de 5,6% imputable à la suspension de l’activité en Iran depuis la sortie courant 2018 des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, ainsi qu’au retournement des ventes en Chine (-18,1% sur la région Asie Pacifique).

Ces effets volumes - conjugués à un déstockage en Europe pour s’ajuster au ralentissement du marché - ont eu un effet négatif de 4,7 points sur l’évolution du chiffre d’affaires, ressorti en baisse de 4,8% à 12,527 milliards d’euros. Le consensus Infront Data pour Reuters donnait un chiffre d’affaires supérieur, de 12,595 milliards.

Service Entreprises

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below