April 25, 2019 / 10:14 AM / 7 months ago

La Banque du Japon promet des taux très bas jusqu'en 2020 au moins

TOKYO (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) a laissé sa politique monétaire inchangée jeudi mais elle a promis de maintenir des taux d’intérêts “extrêmement bas” au moins jusqu’au printemps 2020, donnant pour la première fois des précisions sur la période pendant laquelle elle s’abstiendra de tout resserrement.

Devant la Banque du Japon. La Banque du Japon (BoJ) a laissé sa politique monétaire inchangée jeudi mais elle a promis de maintenir des taux d'intérêts "extrêmement bas" au moins jusqu'au printemps 2020, donnant pour la première fois des précisions sur la période pendant laquelle elle s'abstiendra de tout resserrement. /Photo prise le 23 janvier 2019/REUTERS/Issei Kato

La banque centrale a expliqué avoir décidé d’expliciter les indications sur l’évolution future de sa politique, sa “forward guidance” pour montrer sa détermination à maintenir une politique ultra-accommodante et à atteindre son objectif prioritaire, à savoir un taux d’inflation de 2%.

“La BoJ a l’intention de maintenir le niveau actuel extrêmement bas des taux d’intérêt à court terme et à long terme pendant une période prolongée, au moins jusqu’aux alentours du printemps 2020”, dit-elle dans le communiqué publié à l’issue de deux jours de débats de son comité de politique monétaire.

L’institution n’avait auparavant donné aucune précision sur la durée pendant laquelle elle prévoit de maintenir ses taux ultra-bas, se contentant d’évoquer “une période prolongée”.

Comme attendu, l’objectif de taux à court terme reste fixé à -0,1% et la BoJ maintient son engagement à encadrer les rendements à long terme autour de zéro. Elle a également réaffirmé qu’elle continuerait d’acheter des actifs tels que des emprunts d’Etat et des fonds d’actions indiciels (ETF).

Dans son rapport trimestriel sur les perspectives économiques, la BoJ redit s’attendre au maintien d’une croissance modérée mais ajoute qu’elle est attentive à différentes sources d’incertitude, parmi lesquelles le relèvement de la TVA prévu en octobre et l’évolution de la situation économique à l’étranger.

“Le fait que la BoJ ait infléchi sa ‘forward guidance’ pour prendre en compte les économies étrangères illustre sa prudence concernant les perspectives économiques”, estime Yoshimasa Maruyama, chef économiste marchés de SMBC Nikko Securities.

L’INFLATION SOUS L’OBJECTIF PENDANT ENCORE 3 ANS

“Puisque le ralentissement de l’économie mondiale s’accentue, la Réserve fédérale pourrait baisser les taux d’intérêt avant la fin de cette année ou au début de l’an prochain. La BoJ pourrait être contrainte à un assouplissement supplémentaire à ce moment-là.”

Le ralentissement de la demande et les tensions commerciales persistantes ont pesé sur les exportations japonaises et sur la confiance des entreprises ces derniers mois, remettant en question la croissance modérée prévue par la BoJ.

Parallèlement, l’inflation reste inférieure à l’objectif de 2% que s’est fixé la banque centrale en dépit d’années d’injections de liquidités dans le système financier.

La BoJ a donc logiquement annoncé jeudi avoir revu à la baisse ses prévisions économiques: elle ne table plus désormais que sur une croissance de 0,9% du produit intérieur brut (PIB) pour le prochain exercice fiscal, qui débutera en avril 2020, contre 1,0% auparavant. Cette prévision reste toutefois supérieure au consensus Reuters, qui prévoit une croissance de 0,6% seulement.

La banque centrale s’attend en outre pour l’exercice fiscal suivant à une inflation de 1,6%, laissant ainsi entendre que la hausse des prix restera inférieure à son objectif pendant encore au moins trois ans.

En mars, l’inflation de base au Japon n’a été que de 0,8%.

“La BoJ est préoccupée par la possibilité que les prix à la consommation ne montent pas même si les risques liés aux économies étrangères diminuent”, estime Norio Miyagawa, économiste senior de Mizuho Securities.

“Elle dit qu’elle va maintenir une politique accommodante mais il y a des limites à ce qu’elle peut faire, à la fois en terme de durée et en matière d’outils disponibles.”

Sur le marché des changes, le yen était en légère hausse après les annonces de la banque centrale, à 111,93 pour un dollar et 124,92 pour un euro.

La Bourse de Tokyo, elle, gagnait 0,5% à moins d’une demi-heure de la clôture.

Avec Tetsushi Kajimoto, Stanley White et Kaori Kaneko; Jean Terzian et Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below