April 17, 2019 / 8:45 AM / 3 months ago

Hausse de 2,3% du chiffre d'affaires de la Française des jeux en 2018

La Française des jeux, qui devrait être privatisée cette année dans le cadre de la loi Pacte adoptée au début du mois, a publié mercredi un chiffre d'affaires en hausse de 2,3% pour 2018 et une marge d'exploitation de 17,5%. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - La Française des jeux, qui devrait être privatisée cette année dans le cadre de la loi Pacte adoptée au début du mois, a publié mercredi un chiffre d’affaires en hausse de 2,3% pour 2018 et une marge d’exploitation de 17,5%.

L’Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements) du groupe non coté est ressorti stable à 315 millions et le résultat net à 170 millions d’euros, contre 181 millions d’euros en 2017.

“Les résultats financiers et extra-financiers du groupe valident la pertinence de notre modèle d’entreprise qui conjugue solides performances opérationnelles, redistribution à la collectivité y compris depuis 2018 au patrimoine français, politique de jeu responsable et forte empreinte économique et sociale”, déclare la présidente-directrice générale, Stéphane Pallez, citée dans un communiqué.

La nomination, la semaine dernière de Raphaële Rabatel, l’épouse du président du groupe LaRem à l’Assemblée nationale, à la direction de la communication du groupe a déclenché une polémique, l’opposition dénonçant un conflit d’intérêts au moment où la majorité vient de voter la privatisation du groupe.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below