April 12, 2019 / 6:44 PM / 7 days ago

Zone euro: Un modèle BCE suggère que la croissance peut encore ralentir

WASHINGTON (Reuters) - Un modèle employé par la Banque centrale européenne (BCE) laisse penser que la croissance de la zone euro pourrait encore ralentir au deuxième trimestre, selon deux sources au fait des discussions.

Un modèle employé par la Banque centrale européenne (BCE) laisse penser que la croissance de la zone euro pourrait encore ralentir au deuxième trimestre, selon deux sources au fait des discussions. /Photo prise le 7 mars 2019/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Ce modèle, présenté aux responsables de la BCE mercredi à l’occasion de la réunion du Conseil des gouverneurs, indique une croissance à peine supérieure à 0,2% au premier trimestre et d’encore un peu moins le trimestre suivant, ont dit les sources vendredi à Reuters.

Avec une croissance qui a fortement ralenti en zone euro, la BCE a déjà renoncé à relever les taux d’intérêt cette année, décidant au contraire de donner un nouveau coup de pouce à l’économie par le biais de nouvelles opérations de refinancement à long terme ciblées (TLTRO) au secteur bancaire.

L’accès de faiblesse risque cependant de durer plus longtemps qu’on ne le pensait encore voici quelques semaines, ce qui motive le président de la BCE Mario Draghi à adopter un ton très accommodant, ont expliqué les sources.

“Nous n’avons rien vu dans les données susceptible d’annoncer une quelconque surprise positive”, a déclaré une troisième source. “Dans les faits, les projections de mars paraissent déjà un peu optimistes”.

Mais les sources ont fait valoir que ce modèle (“nowcasting model”) était sujet à d’amples variations et n’était pas forcément d’une précision ultime si tôt dans le trimestre.

Un porte-parole de la BCE s’est abstenu de tout commentaire.

Les projections de la BCE donnent une croissance trimestrielle de 0,2% au premier trimestre et de 0,3% au deuxième, tandis que la Commission européenne projette elle 0,3% et 0,4% respectivement.

Peter Praet, le chef économiste de la BCE, a dit vendredi que l’économie de la zone euro devrait se stabiliser au deuxième trimestre, ce qui signifie que la projection de la BCE d’un rebond de la croissance au deuxième semestre resterait à portée de main.

Tout dépend toutefois de l’Allemagne, qui a tout juste évité la récession au second semestre 2018 et qui n’a pas répondu aux attentes ces derniers mois.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below