April 12, 2019 / 4:14 PM / 9 days ago

La BCE satisfaite des anticipations du marché sur les taux

Les anticipations du marché d'un nouveau report de la première hausse de taux de la BCE depuis la crise ont créé la stimulation financière nécessaire à une relance de l'inflation, a déclaré vendredi le chef économiste de la BCE, Peter Praet, lors d'une conférence. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

WASHINGTON (Reuters) - Les anticipations du marché d’un nouveau report de la première hausse de taux de la BCE depuis la crise ont créé la stimulation financière nécessaire à une relance de l’inflation, a déclaré vendredi le chef économiste de la BCE lors d’une conférence.

Les marchés monétaires - selon la courbe OIS (Overgnight Indexed Swap) des swaps de taux au jour le jour - n’attendent pas de hausse de taux de la BCE dans les 21 mois à venir, ce qui paraît excessif au regard de la communication avancée de la BCE qui n’évoque un maintien des taux que jusqu’à la fin de l’année.

Mais la BCE prévient depuis longtemps que la durée de ce report dépendra de la conjoncture et le président de la BCE Mario Draghi a dit en mars que la communication avancée pourrait encore changer, comme ce fut le cas dans le passé.

“La courbe OIS qui s’est dessinée après la Watchers’ conference de Francfort est quelque chose qui correspond bien à notre conception de ce que les conditions financières doivent être”, a dit Peter Praet dont le mandat prend fin le 31 mai.

“Il y a de bonnes raisons de penser que l’économie va se stabiliser, elle se stabilisera probablement quelque part au deuxième trimestre (....). C’est notre scénario et je crois toujours dans ce scénario”, a-t-il dit à l’occasion de la première journée des réunions de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale à Washington.

La BCE est ouverte à l’idée d’une modulation du taux de dépôt, ce qui pourrait limiter l’impact des taux d’intérêt négatifs sur les établissements de crédit, a ajouté l’économiste.

“Le ‘tiering’ (modulation des taux) n’est pas un instrument (...). C’est quelque chose (...) qui peut atténuer une partie des conséquences négatives de certaines politiques que nous avons mises en place”, a-t-il dit. “En ce qui concerne le ‘tiering’, la position est à l’ouverture, à voir ce qu’il en est.”

Selon des sources proches du dossier, les responsables de la BCE semblent de plus en plus disposés à récompenser les banques qui prêtent aux entreprises et aux ménages mais une majorité d’entre eux sont sceptiques sur l’éventualité de moduler le taux de dépôt, et aucun débat n’a eu lieu à ce sujet.

Praet a également affirmé que l’économie de la zone euro devrait se stabiliser au deuxième trimestre, ce qui signifie que la projection de la Banque centrale européenne d’un rebond de la croissance au deuxième semestre reste à portée de main.

Balazs Koranyi, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below