April 12, 2019 / 9:49 AM / 2 months ago

Berlin va réduire sa prévision de croissance pour 2019

Le gouvernement allemand est sur le point d'abaisser sa prévision de croissance économique pour 2019. /Photo d'archives/REUTERS/Hannibal Hanschke

BERLIN (Reuters) - Le gouvernement allemand est sur le point d’abaisser sa prévision de croissance économique pour 2019, a indiqué vendredi une source gouvernementale à Reuters, pour refléter un ralentissement accru lié à la contraction de l’activité dans le secteur manufacturier.

Selon cette source, le gouvernement, qui doit présenter ses prévisions actualisées la semaine prochaine, s’attend à ce que l’économie allemande progresse de 0,5% seulement cette année, soit moins que la récente estimation de +0,8% fournie par les principaux instituts de conjoncture économique du pays.

Le ministère de l’Economie a indiqué que les industriels allemands, très tournés vers l’export, devraient rester pénalisés par la baisse des commandes en provenance de l’étranger et que la croissance de la première économie de la zone euro reposait essentiellement sur la demande intérieure.

La vigueur des secteurs des services et de la construction devrait plus que compenser le ralentissement de l’industrie manufacturière au premier trimestre, a-t-il ajouté.

“L’économie allemande montre une image contrastée”, a indiqué le ministère de l’Economie dans son rapport mensuel. “Les services et la construction restent en particulier en bonne santé. Le secteur industriel traverse une phase de faiblesse liée au ralentissement de l’économie mondiale”.

L’activité industrielle devrait rester morose en dépit de la dissipation d’effets négatifs liés à des standards de pollution plus stricts pour l’industrie automobile et à des perturbations dans les livraisons consécutives à des niveaux d’eau très bas, a ajouté le ministère.

Le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, a déclaré de son côté que la croissance du pays pourrait être inférieure à 1% cette année en raison des incertitudes autour du Brexit et du commerce mondial, qui pèsent sur l’investissement.

La banque centrale allemande avait annoncé en décembre une prévision de croissance de 1,6% mais Jens Weidmann a dit que la nouvelle estimation du Fonds monétaire international (FMI) de 0,8% pour 2019 était tout à fait plausible. Cela signifierait que l’Allemagne, longtemps moteur de la zone euro, freinerait la croissance du bloc pour la deuxième année consécutive.

La source gouvernementale a déclaré à Reuters que le ministre de l’Economie, Peter Altmaier, visait un rebond de la croissance à 1,5% l’an prochain.

Christian Kramer, Michael Nienaber and Balazs Koranyi, Blandine Hénault et Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below