April 11, 2019 / 9:23 PM / 2 months ago

Les 2/3 des clients du 737 MAX ont testé le logiciel mis à jour, dit Boeing

Soixante-sept pour cent de la cinquantaine de compagnies qui exploitent le Boeing 737 MAX ont testé par simulateur le logiciel mis à jour par l'avionneur et ces tests se poursuivront dans les prochaines semaines, a déclaré jeudi Dennis Muilenburg, le PDG de Boeing. /Photo prise le 11 mars 2019/REUTERS/Brendan McDermid

DALLAS (Reuters) - Soixante-sept pour cent de la cinquantaine de compagnies qui exploitent le Boeing 737 MAX ont testé par simulateur le logiciel mis à jour par l’avionneur et ces tests se poursuivront dans les prochaines semaines, a déclaré jeudi Dennis Muilenburg, le PDG de Boeing.

Le logiciel anti-décrochage MCAS du Boeing 737 MAX a été mis en cause dans deux accidents qui se sont succédé en octobre en Indonésie puis le 10 mars en Ethiopie, faisant 356 morts au total. L’avionneur américain espère convaincre les régulateurs mondiaux que son appareil, cloué au sol depuis le crash du mois dernier, peut maintenant reprendre les airs.

S’exprimant lors d’une conférence à Dallas, Dennis Muilenburg a indiqué que Boeing avait réalisé 96 vols totalisant un peu plus de 159 heures pour tester le logiciel mis à jour.

“La mise à jour logicielle a fonctionné comme prévu”, a-t-il dit. “(L’équipe) effectuera des vols additionnels (...) dans les prochaines semaines et nous continuerons de démontrer que nous avons identifié et corrigé tous les critères de certification.”

Le constructeur, confronté à sa pire crise depuis des années, a annoncé la semaine dernière qu’il réduirait sa production mensuelle de 737 de près de 20%, signe qu’il s’attend à ce que l’interdiction de vol se prolonge.

Le groupe basé à Chicago n’a reçu aucune nouvelle commande pour le 737 MAX depuis la catastrophe d’Ethiopian Airlines en mars.

A Washington, la FAA (Federal Aviation Administration), l’autorité américaine de l’aviation civile, a fait savoir jeudi qu’elle ferait un point vendredi avec les représentants de trois syndicats de pilotes et de trois compagnies aériennes américaines fortement impactées par l’immobilisation des 737 MAX - American Airlines, United Airlines et Southwest Airlines.

Parallèlement est prévu un échange avec les régulateurs de l’aviation de Chine, Europe, Canada, Brésil, Indonésie, Ethiopie et d’autres pays.

Eric M. Johnson à Dallas avec David Shepardson à Washington, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below