April 10, 2019 / 4:01 PM / 13 days ago

Engie: Création de quatre grands pôles, Mongin partira fin 2019

PARIS (Reuters) - Engie a annoncé mercredi une évolution de son organisation avec la création de quatre grandes lignes d’activités globales en appui de son nouveau plan stratégique, ainsi que le départ fin 2019 de Pierre Mongin, directeur général adjoint et secrétaire général du groupe.

Engie a annoncé mercredi une évolution de son organisation avec la création de quatre grandes lignes d'activités globales en appui de son nouveau plan stratégique, ainsi que le départ fin 2019 de Pierre Mongin, directeur général adjoint et secrétaire général du groupe. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Les lignes d’activités globales (“global business lines”) créées à compter du mois de juillet - thermique, infrastructures, solutions clients et renouvelables - seront chacune dirigées par un directeur général adjoint membre du comité exécutif, a précisé le groupe dans un communiqué.

Elles seront composées “d’équipes resserrées” dont la mission sera notamment de proposer une stratégie transerve pour leurs activités, d’identifier et piloter les principaux programmes transversaux numériques et de mesurer et présenter la performance globale des activités.

“Le groupe maintiendra ainsi son organisation décentralisée et performante reposant sur ses 24 Business Units (BU) afin de rester au plus près de ses clients et de promouvoir l’esprit d’initiative”, a souligné Engie.

Le groupe a également annoncé que Pierre Mongin, ancien PDG de la RATP arrivé chez Engie en 2015 et chargé notamment des “business units” Benelux, France Réseaux, France BtoC et de la coordination de la sûreté nucléaire, avait fait part de son intention de “prendre progressivement du recul cette année”.

Il restera secrétaire général du groupe jusqu’au 1er juillet 2019 puis deviendra “senior advisor” de la directrice générale Isabelle Kocher, avant de “se consacrer à des projets personnels dès son départ” fin 2019.

Pierre Mongin est activement intervenu fin 2018 dans le dossier des anomalies détectées sur certains réacteurs nucléaires d’Engie en Belgique.

Il a par ailleurs été cité par la presse comme un candidat potentiel à la présidence de Suez, dont Engie est le premier actionnaire avec 32% du capital.

Engie a également annoncé mercredi la nomination de trois nouveaux membres à son comité exécutif, nommés directeurs généraux adjoints.

Le directeur général de Tractebel Olivier Biancarelli va ainsi diriger la ligne d’activités globales “solutions clients”, Gwenaëlle Huet va prendre la tête des activités “France renouvelables” et “hydrogène”, ainsi que de la ligne globale “renouvelables”, tandis que Wilfrid Petrie devient directeur général “France B2B” et supervisera l’activité “France Réseaux”.

Ces annonces interviennent après la présentation d’un nouveau plan stratégique, fin février, qui prévoit une spécialisation d’Engie dans les services à haute valeur ajoutée et les renouvelables pour les entreprises et les collectivités locales, avec un objectif de croissance de son résultat net courant de 7% à 9% par an sur la période 2019-2021.

Benjamin Mallet, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below