April 10, 2019 / 9:30 AM / 8 months ago

Qualcomm veut concurrencer Intel et Nvidia dans les puces d'IA

SAN FRANCISCO (Reuters) - Qualcomm a dévoilé mardi une nouvelle puce dotée d’une intelligence artificielle (IA), ce qui lui permettra de se diversifier au-delà de la téléphonie mobile et d’entrer sur un marché en forte croissance dominé par Nvidia et Intel.

Qualcomm a dévoilé mardi une nouvelle puce dotée d'une intelligence artificielle (IA), ce qui lui permettra de se diversifier au-delà de la téléphonie mobile et d'entrer sur un marché en forte croissance dominé par Nvidia et Intel. /Photo prise le 6 novembre 2018/REUTERS/Aly Song

Le premier fabricant mondial de semi-conducteurs pour smartphones a déclaré lors d’un événement à San Francisco qu’il commencerait à tester sa nouvelle puce Cloud AI 100 avec des partenaires tels que Microsoft dans le courant de l’année, avant le lancement probable de la production de masse en 2020.

La nouvelle puce de Qualcomm, basée sur un système de déduction (“inference”), permettra à des algorithmes “formés” à partir de gigantesques bases de données, de convertir par exemple une requête audio en texte.

En janvier, Intel a présenté, en partenariat avec Facebook, une puce capable d’identifier des personnes sur des photos via un système de déduction.

Nvidia a lancé en septembre 2018 sa propre puce d’inference. Les divisions Web Services d’Amazon et Google Cloud d’Alphabet travaillent également sur des puces dotées d’IA.

Les analystes estiment que ce genre de puces, capables d’accélérer le traitement des tâches par déduction, représentera à terme l’essentiel du marché des semi-conducteurs pour l’intelligence artificielle.

Arrivé tardivement sur ce segment, Qualcomm entend adopter une approche différente. Son président Cristiano Amon a déclaré que le groupe de San Diego allait se concentrer sur les nombreux petits centres de données afin d’accélérer le temps de réponse aux requêtes des consommateurs.

Qualcomm va se concentrer sur les puces d’IA qui consomment peu d’énergie et dégagent peu de chaleur à l’image de ce que le groupe a développé dans la téléphonie mobile, a-t-il déclaré.

Intel et Nvidia produisent des puces plus puissantes destinées aux grands centres de données qui requièrent des systèmes de refroidissement complexes.

Qualcomm avait déjà essayé d’étendre son expertise dans les puces pour mobiles aux centres de données mais ses efforts se sont heurtés à un programme de réduction de coûts.

“Je pense que c’est un bon début pour Qualcomm, mais le groupe doit encore faire ses preuves dans ce domaine”, a déclaré Patrick Moorhead, fondateur de Moor Insights & Strategy.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below