April 9, 2019 / 6:48 AM / 2 months ago

Télécoms: Telenor débourse 1,5 milliards d'euros pour 54% du finlandais DNA

OSLO (Reuters) - L’opérateur mobile norvégien Telenor a dit mardi avoir signé un accord portant sur l’acquisition d’une part de 54% dans son concurrent finlandais DNA pour 1,5 milliard d’euros.

L'opérateur mobile norvégien Telenor a dit mardi avoir signé un accord portant sur l'acquisition d'une part de 54% dans son concurrent finlandais DNA pour 1,5 milliard d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Marko Djurica

Dans un communiqué, le groupe basé à Oslo précise avoir acheté la part de 28,3% de Finda Telecoms dans DNA et celle de 25,8% à PHP Holding, les deux principaux propriétaires du groupe.

L’offre de Telenor, équivalente à 20,9 euros par action DNA, représente une prime de 7,4% par rapport au cours de clôture lundi de ce dernier et fait ressortir une valorisation de la société de 2,78 milliards d’euros, selon les calculs de Reuters.

“Avec la transaction, Telenor obtient de positions solides dans le fixe et le mobile dans un marché des télécoms attrayant et en pleine croissance”, estime Telenor.

L’action Telenor, en forte baisse à l’ouverture des marchés, réduisait ses pertes (-0,32%) vers 09h25 GMT, tandis que le titre DNA, un temps suspendu, bondissait de 7,7%, atteignant le prix de l’offre.

DNA, coté sur la Bourse d’Helsinki depuis 2016, a lancé le troisième opérateur mobile en Finlande en 2001. Il compte 2,9 millions d’utilisateurs contre 174 millions pour Telenor.

Les deux opérateurs espèrent avec cette opération, qui devrait être finalisée au troisième trimestre, réduire leurs coûts. Telenor évalue les synergies de coûts à 300 millions d’euros.

“Nous pensons que c’est une bonne affaire pour Telenor”, écrit JP Morgan dans une note, ajoutant que l’opération fait sens car elle permet à Telenor d’étendre sa présence dans les pays nordiques.

DNA compte 2,9 millions de clients, qui viendront se rajouter aux 174 millions d’utilisateurs de services Telenor répartis en Scandinavie et en Asie.

Au cours des trois décennies écoulées, Telenor, en plus de sa base historique, a mis l’accent sur des marchés émergents, préférant mettre sur pied ses propres opérations plutôt que de racheter des opérateurs existants.

Le groupe norvégien s’est cependant récemment retiré d’Europe centrale et est en train de céder sa participation dans Veon, opérateur autrement connu sous le nom de Vimpelcom, le groupe ayant ramené sa part à moins de 9% fin mars.

Gwladys Fouche à Oslo et Tarmo Virki à Tallinn, Benoit Van Overstraeten et Claude Chendjou pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below