April 8, 2019 / 9:42 AM / in 2 months

Grab veut lever 1,7 milliard d'euros de plus après un tour de table record

SINGAPOUR (Reuters) - Grab envisage de lever deux milliards de dollars (1,7 milliard d’euros) supplémentaires cette année, a annoncé lundi son directeur général, un peu plus d’un mois après avoir obtenu 4,5 milliards de dollars via le plus important tour de table de financement privé en Asie du Sud-Est.

Grab envisage de lever deux milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) supplémentaires cette année, a annoncé lundi son directeur général, un peu plus d'un mois après avoir obtenu 4,5 milliards de dollars via le plus important tour de table de financement privé en Asie du Sud-Est. /Photo d'archives/REUTERS/Edgar Su

“Nous prévoyons de lever un total de 6,5 milliards de dollars de capitaux cette année”, a déclaré Anthony Tan à l’occasion d’une interview au cours de laquelle il a exposé la stratégie du groupe singapourien, qui ambitionne de se diversifier au-delà des services de VTC dans la région.

Une part importante des fonds récoltés sera notamment investie en Indonésie, a précisé Grab dans un communiqué publié par la suite. Le groupe singapourien veut concurrencer dans ce pays son principal rival, l’indonésien Go-Jek.

Les deux groupes sont en train de lever des milliards de dollars pour investir dans les services de VTC, de livraison de repas, de commerce électronique et de banque dans l’espoir de séduire un nombre croissant de consommateurs qui utilisent des smartphones pour se déplacer, effectuer leurs achats et réaliser des paiements. Environ 650 millions de personnes vivent en Asie du Sud-Est.

Grab est soutenu par SoftBank et, selon Anthony Tan, son fondateur Masayoshi Son s’est déclaré heureux de son investissement et s’est engagé à fournir une aide illimitée au groupe singapourien.

Softbank n’était pas disponible dans l’immédiat pour un commentaire.

Grab a lancé son premier tour de table de financement peu après avoir repris en mars 2018 les activités en Asie du Sud-Est d’Uber Technologies.

Go-Jek pour sa part est soutenu par Temasek Holdings, Tencent Holdings et Alphabet, maison mère de Google.

Le nouveau financement de Grab proviendra d’investisseurs stratégiques et consistera en un mélange de dette et d’actions, a déclaré Anthony Tan, qui vise par ailleurs au moins six investissements ou acquisitions cette année.

“Grâce aux fonds récoltés et au soutien d’investisseurs stratégiques tels que SoftBank, nous avons les finances nécessaires pour mettre en oeuvre nos projets d’expansion et d’investissement si bien qu’il est inutile de procéder à une introduction en Bourse”, a déclaré Anthony Tan, qui a cofondé Grab avec Tan Hooi Ling, un camarade de Harvard.

Toyota Motor, Microsoft et Hyundai Motor figurent également parmi les actionnaires de Grab.

Le 6 mars, Grab avait déclaré envisager de lever davantage de fonds après avoir récolté plus de 4,5 milliards de dollars.

Depuis sa création il y a presque sept ans, le groupe singapourien a levé environ huit milliards de dollars, selon des sources proches du dossier.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below