April 5, 2019 / 8:35 AM / 14 days ago

Blanchiment: Le président de Swedbank démissionne

Lars Idermark a annoncé vendredi sa démission avec effet immédiat de la présidence du conseil d'administration de Swedbank un peu plus d'une semaine après le limogeage de la directrice générale du groupe, Birgitte Bonnesen, emportée par un scandale de blanchiment d'argent. /Photo prise le 30 mars 2019/REUTERS/Ints Kalnins

STOCKHOLM (Reuters) - Lars Idermark a annoncé vendredi sa démission avec effet immédiat de la présidence du conseil d’administration de Swedbank un peu plus d’une semaine après le limogeage de la directrice générale du groupe, Birgitte Bonnesen, emportée par un scandale de blanchiment d’argent.

Dans un communiqué distinct, le comité de nomination de la banque annonce son intention d’organiser une assemblée générale extraordinaire afin d’”intensifier son travail sur le renforcement du conseil d’administration, y compris avec un nouveau président”.     Lars Idermark explique sa démission par le fait que l’agitation autour de Swedbank pourrait affecter ses fonctions de directeur général du groupe forestier Sodra, selon le communiqué de la banque.     “A la suite du récent débat animé au sujet de Swedbank et des interrogations sur le contrôle par la banque des soupçons de blanchiment d’argent via ses filiales de la Baltique, j’ai conclu que l’attention des médias n’était pas compatible avec ma fonction de directeur général chez Sodra”, a-t-il déclaré.    “Par conséquent, j’ai décidé que la meilleure solution était de quitter immédiatement le poste de président du conseil d’administration de Swedbank.”    Les accusations portées contre Swedbank, émanant en grande partie de la télévision suédoise, établissent un lien avec Danske Bank, une banque danoise dont la filiale en Estonie est soupçonnée d’avoir permis près de 200 milliards d’euros de transactions suspectes entre 2007 et 2015.

Swedbank a limogé le 28 mars sa directrice générale une heure seulement avant son assemblée annuelle des actionnaires.

Alecta, troisième actionnaire de Swedbank et qui fait partie de son comité de nomination, avait alors prévenu que d’autres têtes pourraient tomber si le conseil n’agissait pas immédiatement pour rétablir la confiance.    Birgitte Bonnesen et Lars Idermark sont tous deux sous le feu des critiques concernant la communication et la gestion des accusations de blanchiment d’argent formulées à l’encontre de la banque.

Ces accusations ont déclenché des enquêtes des autorités de réglementation en Suède, en Estonie, en Lettonie et en Lituanie et ont fait craindre que Swedbank ne soit entraînée dans le scandale qui frappe son concurrent danois, avec le risque de poursuites judiciaires, d’amendes et d’autres sanctions juridiques.

La banque suédoise a perdu environ un tiers de sa valeur depuis qu’un lien a été évoqué entre elle et Danske Bank. Le titre Swedbank était stable vendredi vers 08h10 GMT.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below