April 4, 2019 / 11:43 AM / in 5 months

Les marchés d'actions marquent une pause, commerce et croissance dans le viseur

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en très légère baisse jeudi à l’ouverture et les Bourses européennes marquent une pause à mi-séance après avoir atteint des pics de plusieurs mois la veille, les investisseurs restant focalisés sur les avancées dans les négociations commerciales entre Pékin et Washington ainsi que sur les indicateurs conjoncturels.

Les Bourses européennes marquent une pause à mi-séance. À Paris, le CAC 40 cède 0,27% à 5.454,4 points vers 11h20 GMT. A Londres, le FTSE perd 0,43% tandis que le Dax à Francfort prend 0,14%, soutenu une nouvelle fois par la hausse du compartiment automobile (+0,38%). /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de la Bourse de New York en baisse autour de 0,1%.

À Paris, le CAC 40 cède 0,27% à 5.454,4 points vers 11h20 GMT. A Londres, le FTSE perd 0,43% tandis que le Dax à Francfort prend 0,14%, soutenu une nouvelle fois par la hausse du compartiment automobile (+0,38%).

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,18%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro est pratiquement inchangé (+0,01%) et le Stoxx 600 cède 0,3%.

Ce dernier avait gagné 3,5% sur les huit séances précédentes. Mercredi, les nouvelles encourageantes concernant les négociations en cours entre Washington et Pékin lui ont permis de se hisser à un pic de huit mois tandis que le CAC 40 inscrivait son plus haut niveau de clôture depuis début octobre.

Le président américain Donald Trump doit s’entretenir à partir de 20h30 GMT, avec le vice-Premier ministre chinois Liu He, qui mène pour la Chine les négociations commerciales avec les Etats-Unis cette semaine à Washington.

Selon l’agence Bloomberg et le Wall Street Journal, une date pour un sommet entre les présidents américain et chinois pourrait être annoncée à l’issue de cet entretien, ce qui signifierait qu’un accord commercial est proche.

Les espoirs sur le dossier du commerce sont tempérés par des statistiques toujours moroses en Europe. Les commandes à l’industrie en Allemagne ont ainsi chuté de 4,2% en février, alors que les économistes tablaient sur une hausse de 0,3%.

“Cela ne devrait vraiment pas constituer une surprise étant donné la faiblesse des récents indicateurs PMI”, constate Michael Hewson, chez CMC Markets.

VALEURS EN EUROPE

En Bourse, Commerzbank gagne 2,22% après une information du Financial Times selon laquelle la banque italienne UniCredit (-1,12%) prépare une offre d’achat. Deutsche Bank, sur les rangs pour reprendre la deuxième banque d’Allemagne, perd 1,77%.

L’indice Stoxx des banques cède 0,32%.

Après avoir chuté dans la matinée, le géant danois du transport maritime A.P. Moller-Maersk s’est retourné à la hausse (+2,22%) en réaction à l’annonce de la scission de son unité de forage en une entité cotée.

En tête du Stoxx 600, le groupe allemand de médias ProsiebenSat monte encore de 4,1% après avoir profité la veille de spéculations autour d’un rapprochement avec Mediaset (+0,43%).

A Paris, Casino recule de 3,87%, en queue de peloton du SBF 120, après l’abaissement de la recommandation de Morgan Stanley, la banque américaine ayant revu en forte baisse ses estimations pour les activités françaises.

TAUX Le rendement du Bund allemand évolue juste sous le seuil de 0% jeudi, après être repassé brièvement en territoire positif mercredi, en réaction aux nouvelles peu encourageantes sur le front de l’économie allemande.

Outre les commandes à l’industrie, les principaux instituts allemands de conjoncture économique ont abaissé jeudi à 0,8% leur prévision de croissance en Allemagne cette année, contre 1,9% auparavant.

Le rendement des Treasuries à dix ans est aussi orienté en baisse et retombe sur le seuil de 2,5%, après un pic à 2,528% la veille.

CHANGES

L’euro se replie légèrement face au dollar, pénalisé par les inquiétudes sur la croissance en Allemagne et en Italie.

Des sources ont indiqué à Reuters que le gouvernement italien allait probablement abaisser d’ici la fin du mois sa prévision de croissance pour 2019 à 0,3% ou 0,4% et relever son objectif de déficit autour de 2,3% du produit intérieur brut (PIB).

Dans ce contexte, les cambistes seront attentifs à la publication à 11h30 GMT du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne.

La livre sterling prend environ 0,1% face au dollar et à l’euro. La Chambre des communes a adopté mercredi soir un amendement demandant à la Première ministre britannique, Theresa May, d’obtenir un report du Brexit afin d’éviter le risque d’une sortie de l’Union européenne sans accord au 12 avril.

PÉTROLE

Les cours du pétrole se reprennent après avoir souffert de l’annonce mercredi d’une augmentation surprise des stocks américains selon les statistiques de l’Agence d’information sur l’énergie (EIA).

Le baril de Brent évolue autour de 69,50 dollars et le brut léger américain (WTI, West Texas Intermediate) avance vers 62,70 dollars.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below