April 4, 2019 / 8:58 AM / 15 days ago

Les Bourses marquent le pas sur des prises de profit

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en baisse jeudi matin, cédant à des prises de profit après la forte progression des séances précédentes, favorisée par l’optimisme général concernant l’issue des discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Les principales Bourses européennes évoluent en baisse jeudi matin. À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,26% à 5.454,73 points vers 8h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,15% et à Londres, le FTSE perd 0,59%. /Photo prise le 4 mars 2019/REUTERS

À Paris, l’indice CAC 40 recule de 0,26% à 5.454,73 points vers 8h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,15% et à Londres, le FTSE perd 0,59%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,13%, le FTSEurofirst 300 abandonne 0,33% et le Stoxx 600 perd 0,37%.

Ce dernier avait gagné 3,5% sur les huit séances précédentes. Mercredi, les nouvelles encourageantes concernant les négociations en cours entre Washington et Pékin lui ont permis de se hisser à un pic de huit mois et au CAC 40 d’inscrire son plus haut niveau de clôture depuis début octobre.

Le président américain Donald Trump doit s’entretenir à partir de 20h30 GM, avec le vice-Premier ministre chinois Liu He, qui mène pour la Chine les négociations commerciales avec les Etats-Unis cette semaine à Washington.

Selon l’agence Bloomberg et le Wall Street Journal, une date pour un sommet entre les présidents américain et chinois pourrait être annoncée à l’issue de cet entretien, ce qui signifierait qu’un accord commercial est proche.

Le conseiller économique de la Maison blanche, Larry Kudlow, a déclaré mercredi que les négociations avaient progressé et que les questions concernant entre autres le pillage intellectuel ou le piratage informatique avaient été abordées.

“Cela a été perçu comme un grand pas en avant dans les négociations car auparavant, la Chine niait ces problèmes. Ces questions ont été un sujet de discorde majeur et le fait qu’elles soient discutées indique que Pékin est sérieux dans la recherche d’un accord”, commente David Madden chez CMC Markets.

Peu d’indicateurs sont à l’agenda sinon les commandes à l’industrie en Allemagne, ressorties en baisse de 4,2% en février alors que le consensus tablait sur une progression de 0,3%, et les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis. Le marché prendra également connaissance à 11h30 GMT du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne.

VALEURS

En Bourse, Commerzbank gagne 2,86% après une information du Financial Times selon laquelle la banque italienne UniCredit (-1,8%) prépare une offre d’achat. Deutsche Bank, sur les rangs pour reprendre la deuxième banque d’Allemagne, perd 1,5%.

L’indice Stoxx des banques cède -0,5%.

Le géant danois du transport maritime A.P. Moller-Maersk chute de 11,58%, la plus forte baisse du Stoxx 600, en raison de la scission de son unité de forage en une entité cotée.

A Paris, Casino recule de 6,14%, en queue de peloton du SBF 120, après l’abaissement de la recommandation de Morgan Stanley, la banque américaine ayant revu en forte baisse ses estimations pour les activités françaises.

EN ASIE

L’indice Nikkei à Tokyo a fini sans grand changement jeudi (+0,05%), ayant presque effacé ses gains en fin de séance malgré la bonne tenue des valeurs des semi-conducteurs dans le contexte d’optimisme sur le dossier des négociations commerciales entre Washington et Pékin.

L’indice CSI des grandes capitalisations de Chine continentale a gagné 1% et le SSE Composite de Shanghai 0,94%.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini mercredi en légère hausse, des indicateurs peu rassurants ayant atténué l’effet des espoirs d’un accord commercial. [.NFR]

Les trois indices majeurs ont pris entre 0,15% et 0,6%.

Dans un contexte positif sur le plan du commerce, l’indice de référence des semi-conducteurs a pris jusqu’à plus de 3% pour battre en séance son record absolu.

TAUX

Le rendement des Treasuries à 10 ans recule légèrement, à 2,506% après avoir touché mercredi un pic d’environ deux semaines dans le contexte d’optimisme sur les négociations sino-américaines.

En Allemagne, le 10 ans oscille autour de zéro, pénalisé par la plus forte baisse en plus de deux ans des commandes à l’industrie affectées.

CHANGES

Du côté des changes, l’euro est stable à 1,124 dollar, après avoir pris 0,3% la veille, l’espoir de voir la fin de la guerre commerciale entre Washington et Pékin ayant favorisé les actifs à risque.

L’indice dollar est lui aussi inchangé face à un panier de devises internationales.

La livre sterling prend environ 0,1% face au dollar et à l’euro. La Chambre des communes a adopté mercredi soir un amendement demandant à la Première ministre britannique, Theresa May, d’obtenir un report du Brexit afin d’éviter le risque d’une sortie de l’Union européenne sans accord au 12 avril.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en légère baisse au lendemain de l’annonce d’une augmentation surprise des stocks américains selon les statistiques de l’Agence d’information sur l’énergie (EIA).

Le baril de Brent, qui avait frôlé la barre des 70 dollars avant la publication de ces chiffres, évolue autour de 69,30 dollars et le brut léger américain (WTI, West Texas Intermediate) recule de 0,13% à 62,30.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below