April 4, 2019 / 8:03 AM / 4 months ago

Michelin mise sur les pneus premium dans un contexte ralenti

PARIS (Reuters) - Michelin compte tirer parti de son image premium pour accélérer dans les pneus de grand diamètre et compenser le ralentissement du marché mondial qu’il entrevoit pour les prochaines années.

Michelin compte tirer parti de son image premium pour accélérer dans les pneus de grand diamètre et compenser le ralentissement du marché mondial qu'il entrevoit pour les prochaines années. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Le groupes clermontois, qui organise une journée investisseurs jeudi dans son centre d’essais d’Almeria en Espagne, anticipe une croissance annuelle moyenne du marché mondial des pneus première monte - qui équipent les véhicules neufs à leur sortie d’usine - de 1% entre 2018 et 2023, contre environ 2% entre 2013 et 2018, peut-on lire dans des documents postés sur son site internet.

Profitant de sa place de leader parmi les pneumaticiens les mieux positionnés en terme de prix de vente, il compte surfer sur la croissance annuelle moyenne d’environ 2% attendue cette fois pour les pneus de diamètre de 18 pouces et plus sur les cinq prochaines années.

En 2023, cette taille qui équipe les grands SUV, les routières et les sportives, devrait représenter 52% des ventes totales de pneus première monte et remplacement de la marque Michelin, contre 32% en 2018, selon la présentation faite aux analystes.

L’impact financier de cette montée en gamme est estimé à +100 millions d’euros chaque année jusqu’en 2023. L’an dernier, Michelin a affiché un effet mix très élevé sur son chiffre d’affaires de +189 millions d’euros, portée par cette croissance des 18 pouces et plus mais aussi par les activités de spécialité.

Pour faire face aux défis auxquels un fabricant historique de pneumatiques est aujourd’hui confronté, Michelin a identifié quatre secteurs de croissance pour conforter ses objectifs 2020 et au-delà.

Dans son activité traditionnelle de pneus, exposée à un environnement très concurrentiel avec l’essor des pneumaticiens asiatiques, il compte poursuivre la réduction de ses frais généraux et administratifs et l’adaptation de son outil industriel. Michelin augmente ses capacités en Asie et au Mexique et les réduit en Europe, où il a engagé notamment la fermeture d’une usine de petits pneus de 16 pouces et moins à Dundee, en Ecosse.

Il mise aussi sur l’innovation technologique dans les matériaux (polymères renforcés, recyclage, impression 3D et projet hydrogène avec Faurecia) et les services aux professionnels (mobilité connectée et gestion de flottes).

Enfin, à côté de l’institution que représentent ses cartes et guides touristiques et gastronomiques, Michelin compte poursuivre le développement de ses activités de sélection pour moderniser son offre tout en jouant la carte du haut de gamme pour se démarquer de la concurrence surabondante des comparateurs sur internet.

En 2016, il a racheté le britannique “Bookatable”, leader européen de la réservation de restaurants en ligne, en 2017 pris une participation de 40% dans les guides “Robert Parker Wine Advocate” et “Fooding” et fin 2018, fait l’acquisition de “Tablet”, agence de voyages en ligne new-yorkaise sélectionnant les établissements offrant des expériences hôtelières haut de gamme et “singulières”.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below