April 4, 2019 / 5:53 AM / 5 months ago

UniCredit pourrait étudier Commerzbank en cas d'échec avec Deutsche

FRANCFORT/MILAN/BANGALORE (Reuters) - UniCredit pourrait explorer la possibilité d’une fusion avec Commerzbank en cas d’échec des négociations de la banque allemande avec Deutsche Bank, a appris Reuters jeudi de deux sources au fait du dossier.

UniCredit prépare une offre de plusieurs milliards d'euros en vue de prendre le contrôle de Commerzbank, qui discute actuellement fusion avec Deutsche Bank, écrit jeudi le Financial Times. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic

UniCredit ne fera pas en sorte de torpiller les discussions de fusion en cours entre les deux groupes bancaires allemands et se concentre actuellement sur son plan de redressement, ont ajouté les sources.

Ces déclarations ont été faites à la suite d’un article du Financial Times selon lequel UniCredit préparerait une offre de plusieurs milliards d’euros en vue de prendre le contrôle de Commerzbank. La banque italienne envisagerait d’acquérir une participation importante dans Commerzbank et de la fusionner avec HypoVereinsbank, la banque allemande qu’elle possède déjà.

Selon le FT, qui cite des sources informées des discussions, une des deux banques allemandes pourrait décider de se retirer des pourparlers et une annonce importante pourrait être faite dès ce week-end.

Selon l’hebdomadaire économique allemand Wirtschaftswoche mercredi, le directoire de Commerzbank doit décider le 9 avril de l’opportunité d’intensifier les pourparlers avec Deutsche Bank ou de renoncer à un accord.

UniCredit, Commerzbank et Deutsche Bank se sont refusés à tout commentaire sur l’article du FT, qui accroît encore la pression sur Deutsche.

En Bourse, l’action Commerzbank prenait 3,5% en milieu de matinée dans la foulée de ces informations, Deutsche Bank perdait 1,9% et UniCredit cédait 1,4%.

Reuters avait écrit en 2017 qu'UniCredit avait fait part à Berlin de son intention de fusionner éventuellement avec Commerzbank, ce que la banque italienne avait nié. reut.rs/2OOQRJF

Deutsche Bank et Commerzbank, les deux plus grandes banques allemandes, ont annoncé le 17 mars qu’elles négociaient leur éventuelle fusion.

Berlin a voulu empêcher une prise de contrôle étrangère de Commerzbank, selon des sources, mais l’éventualité d’une fusion entre les deux plus grandes banques allemandes a rencontré une vive résistance de la part des syndicats et de certains grands investisseurs qui s’interrogent sur la logique industrielle d’un tel rapprochement.

L’article du FT a été publié au lendemain d’informations faisant état de difficultés dans le déroulement de ces négociations : selon deux sources interrogées par Reuters, Commerzbank souhaiterait une décision rapide sur l’approfondissement des discussions ou non, tandis que Deutsche Bank a besoin de plus de temps.

Jeudi matin, après l’information du FT, une source au courant des discussions a cependant déclaré que les pourparlers entre Deutsche Bank et Commerzbank se déroulaient bien.

John O'Donnell, Gianluca Semeraro et Gaurika Juneja, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below