April 3, 2019 / 2:52 PM / 3 months ago

L'Italie n'attend plus que 0,3%-0,4% de croissance en 2019

ROME (Reuters) - Le gouvernement italien va probablement abaisser d’ici la fin du mois sa prévision de croissance pour 2019 à 0,3% ou 0,4% et relever son objectif de déficit autour de 2,3% du produit intérieur brut (PIB), a-t-on appris de sources gouvernementales et politiques.

Le gouvernement italien va probablement abaisser d'ici la fin du mois sa prévision de croissance pour 2019 à 0,3% ou 0,4% et relever son objectif de déficit autour de 2,3% du produit intérieur brut. /Photo d'archives/REUTERS/Tony Gentile

En décembre, après de longues négociations avec la Commission européenne, Rome avait annoncé prévoir une croissance de 1,0% du PIB et un déficit de 2,04% cette année.

Les nouvelles prévisions seront présentées dans le cadre du Document économique et financier (DEF) que Rome doit transmettre à la Commission européenne au plus tard le 10 avril et qui servira de base à l’élaboration du projet de budget 2020.

Le Trésor estime qu’à politiques inchangées, la croissance ne devrait être que de 0,1% cette année, a précisé une source gouvernementale, mais Rome doit approuver cette semaine une série de mesures de soutien à l’économie susceptibles de favoriser la croissance.

Quatre sources ont déclaré que la nouvelle prévision devrait être fixé à 0,3% ou 0,4% en fonction des mesures figurant dans le “décret croissance” en préparation, encore en discussion au sein de la coalition gouvernementale.

Outre des incitations fiscales à l’investissement, une réduction de la fiscalité sur l’immobilier industriel et une simplification des procédures d’appels d’offres publics, le plan de relance pourrait inclure une amnistie partielle sur les impôts locaux permettant aux contribuables de régler une partie des sommes dues à leur municipalité ou leur région.

Cette amnistie, qui doperait les recettes fiscales, est soutenue par la Ligue mais n’a pas encore obtenu l’aval du Mouvement 5 Etoiles.

La Commission européenne prévoit pour l’Italie une croissance de 0,2% cette année; la Confindustria, principale organisation patronale de la péninsule, table pour sa part sur une contraction de 0,2%, tout comme l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

L’économie italienne est entrée en récession au deuxième semestre 2018, avec pour conséquence un acquis de croissance négatif pour 2019. Une croissance de 0,4% nécessiterait donc un rythme de 0,2% en moyenne sur chaque trimestre, estiment des économistes, et de 0,3% sur les trois derniers si le PIB a stagné sur janvier-mars.

Concernant le déficit, le ministre de l’Economie, Giovanni Tria, a déclaré lundi que le nouvel objectif serait inférieur au chiffre de 2,5% prévu par l’OCDE.

L’Istat, l’institut national de la statistique italien, doit publier le 9 avril des chiffres révisés sur le PIB, le déficit et la dette de 2017 et 2018.

Giuseppe Fonte et Gavin Jones, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below