April 3, 2019 / 5:36 AM / 2 months ago

Pernod Ricard muscle ses objectifs de développement durable

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard a dévoilé mercredi de nouveaux objectifs de développement durable susceptibles de doper ses innovations, réduire ses coûts et, surtout, attirer des consommateurs de plus en plus soucieux d’environnement.

Pernod Ricard a dévoilé mercredi de nouveaux objectifs de développement durable susceptibles de doper ses innovations, réduire ses coûts et, surtout, attirer des consommateurs de plus en plus soucieux d'environnement. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Le numéro deux mondial des spiritueux, propriétaire du cognac Martell, de la vodka Absolut ou du whisky Ballentine’s, s’est fixé une série d’engagements à l’horizon 2030 allant de la préservation des terroirs à la réduction des déchets et des émissions de carbone, en passant par la parité hommes-femmes au sein de ses instances dirigeantes.

Cette nouvelle feuille de route s’inscrit dans le cadre du nouveau plan stratégique du groupe.

Ciblé par le fonds activiste Elliott, Pernod Ricard a promis une accélération de sa croissance et une amélioration de sa rentabilité via ce plan à trois ans baptisé “Transform & Accelerate”.

“Jusqu’ici, les objectifs de Pernod Ricard en matière de développement durable étaient principalement axés sur l’environnement. Ils sont maintenant plus larges et assurent une cohésion de nos actions dans tous les domaines”, a déclaré à Reuters Vanessa Wright, vice-présidente en charge de la responsabilité sociale et environnementale (RSE).

Les objectifs 2030 ne sont pas financiers, mais “nous savons quelles seraient les implications financières pour le groupe si nous ne faisions rien”, a-t-elle ajouté.

MODIFIER SON MODÈLE

Comme nombre de fabricants de produits de grande consommation tels que Danone, Nestlé ou Diageo, numéro un mondial des spiritueux, Pernod Ricard se doit de modifier son modèle pour séduire des consommateurs de plus en plus préoccupés par les questions environnementales et sociales.

En réduisant son empreinte écologique, il peut espérer améliorer la compétitivité et l’attractivité de ses marques.

Ce plan doit aussi permettre des innovations et des économies, comme dans la logistique, grâce à la réduction du poids des contenants et des emballages.

Pernod Ricard, qui produit 2,7 milliards de bouteilles en verre par an, toutes marques confondues, et 2,8 millions de tonnes de carbone, entend, entre autres, réduire de 50% d’ici 2030 ses émissions de carbone, liées notamment aux emballages, à la production des matières premières agricoles destinées à la fabrication des alcools ou à la logistique.

D’ici à 2025, les articles promotionnels en plastique à usage unique seront bannis et 100% des emballages seront recyclables, compostables ou en matière organique.

Le groupe s’engage aussi à parvenir à l’égalité des salaires entre hommes et femmes d’ici 2022 et à la parité parmi les postes de direction d’ici 2030.

Le comité exécutif, de quinze membres, compte aujourd’hui trois femmes.

Pascale Denis, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below