April 2, 2019 / 8:35 AM / 3 months ago

Singapore Airlines signale des problèmes de moteurs Rolls Royce

Singapore Airlines a dit mardi avoir immobilisé deux Boeing 787-10 en raison d'une détérioration prématurée des pales des moteurs Trent 1000 TEN, fabriqués par Rolls Royce, équipant les avions. /Photo d'archives/REUTERS/Tim Chong

SINGAPOUR (Reuters) - Singapore Airlines a dit mardi avoir immobilisé deux Boeing 787-10 en raison d’une détérioration prématurée des pales des moteurs Trent 1000 TEN, fabriqués par Rolls Royce, équipant les avions.

A la suite de ce nouvel exemple du problème affectant ces moteurs, que l’équipement aéronautique britannique essaie de résoudre depuis plus de deux ans, le titre Rolls Royce cédait vers 08h15 GMT 1,8% à 900,6 pence, accusant la plus forte baisse d’un indice FTSE 100 de la Bourse de Londres en hausse de 0,44%.

Singapore Airlines a précisé que les deux avions seraient retirés du service jusqu’à ce leurs moteurs soient remplacés.

Le Trent 1000 TEN est la dernière version du Trent 1000, dont le défaut de corrosion prématurée des pales a conduit en février Rolls Royce à porter à 790 millions de livres (921 millions d’euros) la charge inscrite pour ce moteur, contre 554 millions à l’issue du premier semestre.

A fin février, Rolls Royce avait dit que 35 Boeing 787 étaient immobilisés en raison du problème affectant les Trent 1000, le groupe se fixant comme objectif de ramener ce nombre à 10 d’ici la fin de l’année.

L’équipementier a noté ce mardi que, depuis l’entrée en service du Trent 1000 TEN, il avait signalé aux compagnies que les pales des turbines à haute pression dans le moteur auraient une durée de vie limitée.

“En collaboration avec les exploitants, nous avons passé en revue un petit échantillon de la flotte Trent TEN 100 ayant volé dans des conditions plus rudes. Ce travail a montré qu’un nombre limité de ces moteurs doivent voir leur pales remplacées plus rapidement que prévu”, poursuit Rolls Royce.

Le groupe a ajouté que ses ingénieurs étaient déjà en train de développer et de tester une version améliorée de ces pales de moteur, disant au passage “regretter les perturbations” que le problème du Trent 1000 occasionne pour les compagnies aériennes.

Jamie Freed, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below