March 29, 2019 / 7:20 PM / in 5 months

Nouvelle salve de critiques de la Maison blanche contre la Fed

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain, Donald Trump, a déclaré vendredi que la Réserve fédérale avait fait une erreur en relevant ses taux d’intérêt et lui a reproché d’avoir pénalisé l’économie des Etats-Unis et les marchés financiers.

Le président américain, Donald Trump, a déclaré vendredi que la Réserve fédérale avait fait une erreur en relevant ses taux d'intérêt et lui a reproché d'avoir pénalisé l'économie des Etats-Unis et les marchés financiers. /Photo prise le 29 mars 2019/REUTERS/Joshua Roberts

“Si la Fed n’avait pas relevé à tort les taux d’intérêt, spécialement alors qu’il y a très peu d’inflation, et si elle n’avait pas pratiqué un resserrement quantitatif avec un calendrier ridicule, le PIB à 3,0% & la Bourse se seraient beaucoup mieux portés & les Marchés mondiaux seraient en bien meilleure situation”, a-t-il écrit dans un message publié sur le réseau social Twitter.

Ce message s’est ajouté à une nouvelle salve de critiques de la Maison blanche visant la banque centrale, qui est indépendante du pouvoir politique.

La Fed n’a fait aucun commentaire dans l’immédiat.

Les administrations précédentes prenaient soin de ne faire aucun commentaire public sur la politique suivie par la Réserve fédérale mais Donald Trump, depuis 2017, a régulièrement critiqué la politique de relèvement des taux.

Avant la publication du message du président sur Twitter, son principal conseiller économique avait déclaré que la Maison blanche aimerait voir la Réserve fédérale revenir sur certaines hausses de taux d’intérêt décidées récemment et cesser de réduire son portefeuille d’obligations afin de protéger l’économie des Etats-Unis du ralentissement observé à l’étranger.

KUDLOW EXCLUT DE LIMOGER POWELL

“C’est notre point de vue, c’est son point de vue, c’est mon point de vue”, a dit Larry Kudlow, directeur du Conseil économique national, à la chaîne de télévision CNBC, confirmant avoir déclaré auparavant au site d’information Axios qu’il “aimerait” voir la Fed réduire d’un demi-point les taux et cesser de réduire son bilan.

“La Réserve fédérale est une banque centrale indépendante. Elle fera ce qu’elle fera”, a-t-il ajouté.

Stephen Moore, que le président a désigné comme son candidat pour le siège vacant au Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale, a lui aussi exprimé son opinion sur le sujet vendredi.

Il a déclaré à Fox News qu’il serait favorable à une annulation de la hausse de taux décidée en décembre par la Fed mais il a précisé qu’il ne serait pas forcément pour la baisse de taux d’un demi-point évoquée par Larry Kudlow.

L’objectif de taux au jour le jour des fonds fédéraux, principal instrument de la politique monétaire aux Etats-Unis, est fixé depuis décembre à 2,25%-2,50%.

La Fed a annoncé le 20 mars qu’elle ne prévoyait plus de relever ses taux cette année et qu’elle arrêterait en septembre de réduire son bilan.

La banque centrale a acheté en masse des obligations sur les marchés après la crise financière pour soutenir le crédit et l’économie mais elle a commencé à réduire progressivement son portefeuille de titres en 2017 dans le but de normaliser sa politique monétaire.

Larry Kudlow a précisé à CNBC que la Maison blanche n’avait pas l’intention de limoger le président de la Fed, Jerome Powell.

“C’est notre président. Nous n’allons pas le bouger.”

Tim Ahmann, Trevor Hunicutt et Eric Beech; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below