March 28, 2019 / 9:39 PM / 25 days ago

USA: Lyft valorisé 24,3 milliards de dollars pour ses débuts en Bourse

Lyft a été valorisé 24,3 milliards de dollars (21,6 milliards d'euros) à l'occasion de son introduction en Bourse à New York, la première d'un groupe de véhicules de transport avec chauffeur (VTC) qui sera aussi la plus importante aux Etats-Unis depuis celle d'Alibaba Group Holding en 2014. /Photo prise le 4 mars 2019/REUTERS/Mike Segar

(Reuters) - Lyft a été valorisé 24,3 milliards de dollars (21,6 milliards d’euros) à l’occasion de son introduction en Bourse à New York, la première d’un groupe de véhicules de transport avec chauffeur (VTC) qui sera aussi la plus importante aux Etats-Unis depuis celle d’Alibaba Group Holding en 2014.

Le concurrent d’Uber Technologies a annoncé avoir levé 2,34 milliards de dollars à l’occasion de son offre publique de vente (IPO) qui a pris fin jeudi. Il a précisé avoir vendu 32,5 millions d’actions, soit un peu plus qu’initialement prévu, au prix de 72 dollars, à la limite supérieure de sa fourchette indicative qui avait été relevée mercredi après avoir été fixée initialement à 62-68 dollars.

La première cotation est prévue vendredi sur le Nasdaq.

Le succès de cette IPO donne un avant-goût de celle d’Uber, attendue pour le mois d’avril. Des banquiers d’investissement estiment que le géant du VTC peut viser une valorisation de 120 milliards de dollars.

Lyft, qui était valorisé 15 milliards de dollars lors de son dernier tour de table privé en 2018, a lancé le 18 mars sa tournée de présentation aux investisseurs américains. L’IPO a été sursouscrite en seulement deux jours, avait révélé Reuters la semaine dernière.

La société fondée en 2012 par Logan Green et John Zimmer, qui restent ses dirigeants, a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 2,16 milliards de dollars, le double de celui de 2017 et sept fois plus que celui de 343 millions de 2016. L’exercice s’est soldé toutefois par une perte de 911 millions contre 688 millions en 2017.

Lyft n’a fourni aucune date pour dégager des bénéfices mais cela n’a pas freiné l’appétit des investisseurs.

“C’est un marché porteur, les gens voient au-delà des problèmes”, affirme Brian Hamilton, cofondateur de la firme de données Sageworks.

JP Morgan, Credit Suisse et Jefferies ont orchestré l’offre publique de vente.

Carl O'Donnell et Joshua Franklin, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below