March 28, 2019 / 10:18 AM / 3 months ago

Vinci satisfait de l'audit sur les conditions de vie de ses salariés au Qatar

Les conclusions du premier audit portant sur les conditions de travail chez Qatari Diar Vinci Construction (QDVC) soulignent le caractère éthique des pratiques de recrutement et d'emploi de cette filiale, le bon niveau de santé et de sécurité observé sur ses chantiers et la protection des droits des travailleurs, a déclaré jeudi le groupe français de BTP et de concessions. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

(Reuters) - Les conclusions du premier audit portant sur les conditions de travail chez Qatari Diar Vinci Construction (QDVC) soulignent le caractère éthique des pratiques de recrutement et d’emploi de cette filiale, le bon niveau de santé et de sécurité observé sur ses chantiers et la protection des droits des travailleurs, a déclaré jeudi le groupe français de BTP et de concessions.

En novembre 2018, l’organisation humanitaire Sherpa, avait annoncé le dépôt à Paris d’une plainte contre Vinci sur les conditions dans lesquelles sont construites les infrastructures de la Coupe du monde de football de 2022 dans l’émirat. Une première plainte déposée par l’ONG le 24 mars 2015 avait été classée sans suite le 31 janvier 2018.

Cet audit, mené conjointement par l’IBB, la fédération syndicale mondiale du bâtiment et des représentants syndicaux français de la CGT, de la CFDT et de la CFE/CGC, s’est déroulé les 8 et 9 janvier 2019.

Il a porté sur les pratiques de recrutement et d’emploi, la santé et la sécurité, les conditions de travail et d’hébergement, ainsi que les mécanismes de traitement des réclamations pour tous les employés chez QDVC.

“L’IBB, y compris les représentants de nos membres en France, considère que l’audit conjoint est conforme aux conditions de notre accord-cadre”, déclare Ambet Yuson, secrétaire général de la fédération, cité dans le communiqué publié par Vinci.

Le rapport fait état de bonnes pratiques et de résultats positifs, relève pour sa part Vinci, ajoutant qu’y figurent également quelques pistes d’amélioration. Il suggère notamment d’accorder plus de temps aux représentants du comité des travailleurs, d’instaurer une meilleure intégration du mécanisme de traitement des réclamations et d’encourager une analyse plus approfondie des accidents non liés au travail.

“Vinci et l’IBB ont pu observer les mécanismes robustes mis en place par QDVC dans les domaines de la santé et de la sécurité, des droits et du bien-être des travailleurs. Cet audit démontre notre volonté de nous engager avec des partenaires qui partagent notre volonté de progrès permanent”, souligne Franck Mougin, directeur des ressources humaines et du développement durable de Vinci, également cité dans le communiqué.

Catherine Mallebay-Vacqueur, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below