March 27, 2019 / 9:06 AM / 7 months ago

Le cigarettier Imperial Brands déçoit avec ses prévisions de ventes

(Reuters) - Imperial Brands a déclaré mercredi s’attendre à ce que la croissance de son chiffre d’affaires soit dans la partie haute ou au-dessus de sa fourchette de prévisions cette année, tout en soulignant les incertitudes persistantes aux Etats-Unis sur la réglementation des cigarettes électroniques.

Imperial Brands a déclaré mercredi s'attendre à ce que la croissance de son chiffre d'affaires soit dans la partie haute ou au-dessus de sa fourchette de prévisions cette année, tout en soulignant les incertitudes persistantes aux Etats-Unis sur la réglementation des cigarettes électroniques. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Le cigarettier britannique, propriétaire entre autres des marques Gitanes et Gauloises, pense cependant que les volumes de ventes de son coeur de métier dans le tabac seront “légèrement” inférieurs à leur niveau du deuxième semestre 2018, y compris aux Etats-Unis, après de récentes hausses de prix.

Il a prédit pour l’instant une croissance de ses ventes annuelles comprise entre 1% et 4%.

Le chiffre d’affaires dans le tabac devrait connaître une croissance modeste cette année et le groupe s’est dit en position d’atteindre son objectif d’une progression de son bénéfice annuel de 4% à 8%.

Jefferies souligne toutefois que le cigarettier a affiché une croissance organique de 6% au second semestre 2018 après un repli de 2,1% sur les six premiers mois de l’année. “Etant donné cette base de comparaison difficile pour le S2 de 2019, les commentaires de l’entreprise sur la structure de l’évolution de ses ventes pourraient susciter de l’inquiétude sur la capacité à atteindre les objectifs annuels”, commente le courtier.

L’action Imperial Brands cédait 0,97% après environ une heure d’échanges à la Bourse de Londres, l’une des plus fortes baisses de l’indice FTSE 100, lui-même en légère hausse au même moment (+0,11%).

Les autorités américaines s’inquiètent de l’essor du “vapotage” chez les adolescents avec l’accent mis par les grands groupes de tabac sur le développement de la cigarette électronique.

Imperial fait partie des quelques groupes s’étant engagés l’an dernier auprès des autorités sanitaires américaines (FDA) à prendre des mesures pour limiter les ventes aux mineurs.

Le patron de la FDA, Scott Gottlieb, a déclaré que son agence devrait réfléchir à une interdiction pure et simple de la vente de produits électroniques à base de nicotine. La FDA a dévoilé ce mois-ci des projets pour limiter ces ventes et faire en sorte que les fabricants soumettent à nouveau des demandes d’autorisation.

Imperial a jugé mercredi que les performances de sa cigarette électronique myblu étaient globalement bonnes malgré ces incertitudes réglementaires aux Etats-Unis.

Sangameswaran S à Bangalore, avec Justin George Varghese; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below