March 26, 2019 / 1:05 PM / in 4 months

Wall Street attendue en hausse mais le sentiment reste fragile

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes rebondissent à mi-séance mardi après quatre séances de repli mais les investisseurs restant toutefois prudents face aux signes de dégradation de la conjoncture mondiale et aux incertitudes sur le Brexit.

Les Bourses européennes rebondissent à mi-séance mardi. À Paris, le CAC 40, qui a perdu 3% sur les quatre dernières séances, reprend 0,8% à 5.302,78 points vers 12h20 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,36% et à Londres, le FTSE monte de 0,31%. /Photo prise le 15 mars 2019/REUTERS

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,6% environ.

À Paris, le CAC 40, qui a perdu 3% sur les quatre dernières séances, reprend 0,8% à 5.302,78 points vers 12h20 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,36% et à Londres, le FTSE monte de 0,31%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s’adjuge 0,63%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,57%. Le Stoxx 600 reprend 0,67% après avoir perdu 2,6% sur les quatre dernières séances.

Les investisseurs reviennent ainsi sur les actifs risqués malgré les inquiétudes toujours présentes sur la croissance mondiale après le ton très accommodant de la Réserve fédérale et des indices PMI inférieurs aux attentes en zone euro et aux Etats-Unis.

Dans ce contexte, le marché sera particulièrement attentif à la publication de statistiques américaines qui donneront un nouvel éclairage sur l’état de santé de la première économie mondiale, avec les mises en chantier de logements, l’enquête mensuelle S&P/Case-Shiller sur les prix de l’immobilier et l’indice de confiance du consommateur aux Etats-Unis.

En Europe, le moral des consommateurs allemands s’est détérioré de façon inattendue à l’approche d’avril mais cet indicateur a été contrebalancé par la légère amélioration du climat des affaires en France et l’annonce de la révision à la hausse de la croissance française en 2018, à 1,6% contre 1,5%.

Dans le dossier du Brexit, les députés ont voté lundi soir un amendement qui donne provisoirement au Parlement le pouvoir de fixer son ordre du jour, ce qui lui permettra de procéder mercredi à une série de “votes indicatifs” sur la sortie - ou non - du Royaume-Uni de l’UE.

D’après un journaliste du Sun, Theresa May devrait annoncer mercredi lors d’une réunion avec des élus du Parti conservateur une date à laquelle elle s’engagera à quitter ses fonctions à la tête du gouvernement britannique.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Parmi les valeurs à suivre à l’ouverture de Wall Street, Apple regagne 0,8% en avant-Bourse au lendemain d’un repli de 1,2% en réaction à la présentation de son service de vidéo en ligne.

Le fabricant de puces Nvidia s’adjuge 1,7% après des commentaires positifs de Piper Jaffray, qui a entamé son suivi à “surpondérer”

Bed Bath & Beyond grimpe de 24% en avant-Bourse en réaction à un article du Wall Street Journal selon lequel les fonds activistes Legion, Macellum et Ancora, qui détiennent ensemble 5% du capital du distributeur spécialisé, ont lancé une campagne pour obtenir la révocation du conseil d’administration et du directeur général.

VALEURS EN EUROPE

En tête du CAC 40, Airbus prend 2,51%, porté par l’accord passé entre la Chine et la France pour la livraison de 290 A320 et de 10 A350, une commande d’une valeur globale de près de 30 milliards d’euros.

La hausse des valeurs du luxe, notamment celle de LVMH (+1,43%) après un relèvement d’objectif de cours de HSBC, contribue aussi à soutenir la tendance à Paris.

Trigano enregistre la plus forte baisse du SBF 120 (-7,51%) après la publication par le constructeur de camping-cars de ses résultats semestriels, qui font ressortir un deuxième trimestre “atone” selon les analystes de Midcap Partners qui jugent également ses prévisions trimestrielles prudentes.

A Londres, Ocado avance de 4,34% après l’annonce d’un nouvel accord de coopération à l’étranger, avec l’australien Coles Group.

Un autre britannique occupe la tête du Stoxx 600: le fabricant d’équipements médicaux Convatec, qui bondit de 7,51%, dopé par une information de presse selon laquelle il est convoité par plusieurs repreneurs.

A contrario, le spécialiste danois des produits audiovisuels haut de gamme Bang & Olufsen décroche de 23,59% après un deuxième avertissement sur le chiffre d’affaires de l’exercice 2018-2019 en quelques mois.

TAUX

Sur le marché obligataire américain, le rendement à dix ans est à 2,453%, après un creux de plus d’un an la veille à 2,377%, et reste en dessous du rendement à trois mois (2,461%), une inversion partielle de la courbe des rendements considérée par beaucoup d’investisseurs comme un signe annonciateur de récession.

Le rendement du Bund à 10 ans reprend un peu plus d’un point de base mais reste en territoire négatif (-0,012%) en raison des craintes sur le ralentissement économique mondial.

CHANGES

Sur le marché des changes, le dollar est quasiment inchangé face à un panier de devises de référence dont l’euro, stable à 1,131.

La livre sterling, elle, regagne du terrain face au dollar et à l’euro.

PÉTROLE

Les cours du brut sont en hausse soutenus par la réduction de l’offre pétrolière de l’Opep et les sanctions américaines contre l’Iran et le Venezuela.

Le Brent de la mer du Nord grimpe d’environ 1% à 67,8 dollars le baril et le brut léger américain prend plus de 1,5% à 59,7 dollars.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below