March 22, 2019 / 7:11 PM / 7 months ago

Deux filiales de GE ex-Alstom interdites d'appels d'offres, annonce la BAD

Le siège de la Banque africaine de développement (BAD) à Abidjan en Côte d'Ivoire. La BAD a annoncé vendredi que deux filiales de General Electric ne seraient pas autorisées, à titre provisoire, à participer à des appels d'offres pour des contrats d'énergie à la suite d'irrégularités. /Photo d'archives/REUTERS/Luc Gnago

(Reuters) - La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé vendredi que deux filiales de General Electric ne seraient pas autorisées, à titre provisoire, à participer à des appels d’offres pour des contrats d’énergie à la suite d’irrégularités.

Un accord conclu entre la BAD et le conglomérat américain interdit à GE Power en Egypte et en Allemagne de se porter candidat à un marché sur une période pouvant atteindre 76 mois, a précisé la BAD.

Les filiales du groupe américain sont des actifs d’Alstom que GE a acquis en 2015. Elles sont accusées de corruption et de fraude en 2006 et 2011, a déclaré la banque.

“Cette pratique a eu lieu bien avant que GE ait acquis les activités d’énergie d’Alstom et nous avons pleinement coopéré à l’enquête”, déclare GE dans un communiqué. “Le comportement éthique et la conformité sont les fondements de la capacité de GE à opérer avec succès sur plus de 180 marchés dans le monde.”

Les deux filiales de GE sont Alstom Egypt for Power Projects, basée au Caire, et GE Power Systems, implantée à Mannheim, en Allemagne, a précisé la BAD.

Alwyn Scott; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below