March 22, 2019 / 7:51 AM / 3 months ago

Les actionnaires de Hyundai Motor mettent Elliott en échec

SEOUL (Reuters) - Les actionnaires de Hyundai Motor ont rejeté vendredi des demandes du fonds activiste Elliott Management, qui réclamait un dividende exceptionnel et des administrateurs indépendants supplémentaires.

Les actionnaires de Hyundai Motor ont rejeté vendredi des demandes du fonds activiste Elliott Management, qui réclamait un dividende exceptionnel et des administrateurs indépendants supplémentaires. /Photo prise le 2 octobre 2018/REUTERS/Régis Duvignau

Le deuxième plus grand conglomérat familial de Corée du Sud doit encore gagner le soutien des actionnaires en faveur d’une restructuration de sa gouvernance censée faciliter la passation de pouvoir à la tête du groupe automobile.

Elliott avait fait échouer l’an dernier la proposition de restructuration de Hyundai.

Cette fois, la proposition du fonds américain d’un dividende de 7.000 milliards de wons (5,45 milliards d’euros), soit plus de six fois celui proposé par Hyundai, a été rejetée par d’autres actionnaires minoritaires qui ont fait valoir que Hyundai avait besoin d’investir dans les nouvelles technologies à un moment où ses bénéfices sont orientés à la baisse.

Lors de l’assemblée générale annuelle du constructeur à Séoul, Elliott proposait aussi cinq candidats au conseil d’administration de Hyundai Motor et sa filiale Hyundai Mobis afin de remédier aux “insuffisances en matière de gouvernance”.

Le fonds citait à l’appui de sa demande des investissements dans des actifs non essentiels, tels que l’achat pour 10 milliards de dollars (8,8 milliards d’euros) de terrains dans le quartier des affaires de Gangnam, à Séoul.

En novembre, Elliott détenait plus de 2,5% des actions ordinaires de Hyundai Mobis, 3% de Hyundai Motor et 2,1% de la filiale Kia Motors.

Elliott a recueilli le soutien d’environ 25% des actionnaires présents en faveur de ses propositions d’administrateurs chez Mobis, à comparer à environ 90% de votes pour les propositions du groupe.

Elliott s’est dit “encouragé” par ce résultat. “Nous sommes confiants, l’avenir réserve de nouvelles améliorations chez Hyundai”, a déclaré un porte-parole d’Elliott, dans un communiqué.

“La bataille n’a pas encore commencé. Je pense qu’Elliott souhaite in fine rallier les actionnaires pour obtenir à l’avenir un meilleur accord de restructuration”, a commenté Park Ju-gun, directeur du cabinet d’analyse des entreprises CEO Score.

En Bourse, Hyundai Motor a perdu 1,2% vendredi et Hyundai Mobis a cédé 0,5% dans un marché coréen atone.

Hyunjoo Jin et Ju-Min Park, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below