March 19, 2019 / 10:00 AM / 3 months ago

Ferroviaire: Stadler Rail veut entrer à la Bourse de Zurich

ZURICH (Reuters) - Le constructeur ferroviaire suisse Stadler Rail a annoncé mardi son intention d’entrer en Bourse dans les prochains mois via la cession d’une partie de la participation de son principal actionnaire, le milliardaire Peter Spuhler, qui détient 80% du capital.

Le constructeur ferroviaire suisse Stadler Rail a annoncé mardi son intention d'entrer en Bourse dans les prochains mois via la cession d'une partie de la participation de son principal actionnaire. /Photo d'archives/REUTERS/Moritz Hager

La cotation prévue de Stadler sur le SIX Swiss Exchange intervient dans un contexte de consolidation du secteur où les entreprises se regroupent pour faire face au numéro un chinois CRRC.

La Commission européenne a rejeté le mois dernier le projet de rapprochement entre Alstom et le groupe allemand Siemens, ce qui a relancé l’hypothèse d’un éventuel mariage entre le français et le canadien Bombardier.

Le projet d’introduction en Bourse (IPO) marque la prochaine étape dans la stratégie de croissance de Stadler, a déclaré le groupe, qui vise des ventes annuelles d’environ quatre milliards de francs suisses (3,5 milliards d’euros) d’ici 2020.

Lors d’une conférence de presse, Thomas Ahlburg, directeur général de Stadler, a dit que le groupe était intéressé par des acquisitions dans le domaine des services de maintenance.

“Il y a un potentiel pour faire des acquisitions (...) c’est toujours attrayant de reprendre certains services. Il y a du potentiel de croissance future dans les services”, a-t-il ajouté.

“L’IPO prévue sur le SIX Swiss Exchange est la suite logique dans la trajectoire de croissance de Stadler”, dit Peter Spuhler dans un communiqué, notant que le groupe s’est considérablement développé depuis qu’il en a fait l’acquisition en 1989 avec seulement 18 employés.

Stadler a ajouté avoir déjà engrangé pour un milliard de francs de commandes cette année, soulignant qu’il entendait faire passer ses effectifs de 8.500 salariés à environ 10.000.

A l’issue de l’introduction en Bourse, Peter Spuhler détiendra au moins 40% du capital de la société et restera le premier actionnaire et le président exécutif du groupe, a précisé Stadler.

Les salariés de Stadler et RAG-Stiftung, qui finance le nettoyage des zones minières dans les régions allemandes de la Ruhr et de la Sarre, conserveront chacun leur part actuelle de 10%, a ajouté le groupe.

Le prix de l’IPO n’a pas encore été fixé.

John Revill; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below