March 17, 2019 / 3:54 PM / a month ago

AccorHotels juge compliquée une entrée de Jin Jiang à son conseil

Le PDG d'AccorHotels, Sébastien Bazin, considère qu'il est "compliqué" d'envisager une entrée du groupe chinois Jin Jiang, son premier actionnaire, à son conseil d'administration. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - Le PDG d’AccorHotels, Sébastien Bazin, considère qu’il est “compliqué” d’envisager une entrée du groupe chinois Jin Jiang, son premier actionnaire, à son conseil d’administration.

Jin Jiang détient près de 12% du capital d’AccorHotels.

Sébastien Bazin, qui a accordé un entretien au Journal du Dimanche, précise que Jin Jiang n’a jamais demandé à siéger au conseil d’administration d’AccorHotels.

“Jin Jiang n’a jamais formulé cette demande. S’il le faisait, cela reviendrait à faire entrer au conseil un groupe directement concurrent sur beaucoup de pays et de marques”, déclare Sébastien Bazin. “Cela me semble compliqué.”

“Jin Jiang est notre premier actionnaire et le groupe hôtelier ayant la plus belle croissance mondiale”, dit le PDG d’AccorHotels. “Nous nous rencontrons tous les trois mois.”

Matthieu Protard, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below